238 visites

Ion Parot et Jakes Esnal, sont incarcérés en France depuis 32 ans pour participation à des actions violentes revendiquées par l’organisation basque indépendantiste ETA. Âgés maintenant de 71 ans ils pouvaient être libérés en juin dernier, mais le parquet national antiterroriste a fait appel de la décision qui leur était favorable. Comme dans le cas de Georges Ibrahim Abdallah ou des militants italiens, l’État français, au mépris de ses propres lois, place la vengeance au premier rang de sa politique répressive.

Le Samedi 23 juillet dernier une opération de blocage du Pays basque entendait protester contre la décision du parquet. Malgré l’interdiction des barrages se sont déroulés un peu partout, 6 personnes placés en garde à vue. Les « barragistes » ont été rejoint par près de 2000 manifestants réclamant la libération de Ion et de jakes. Solidarité

OCL

Plus d’infos sur https://www.mediabask.eus/fr/info_mbsk/20220723/direct-le-pays-basque-se-prepare-au-blocage




Source: Oclibertaire.lautre.net