Mars 26, 2020
Par Paris Luttes
326 visites


Georges Abdallah, le combat de toute une vie !

Georges Abdallah est…

un militant communiste, résistant de la cause palestinienne emprisonné à Lannemezan et incarcéré en France depuis 1984 pour des actions de résistance antisioniste et anti-impérialiste. Encore aujourd’hui, il représente une résistance qui se bat dans cette lutte de libération nationale en Palestine, pour l’instauration d’un seul État arabe, laïc et démocratique.

Le 24 octobre 2019, Georges Abdallah est entré dans sa 36e année de détention. Un extrait d’une déclaration de la DST (la police politique française) adressé, en 1999, directement aux juges, illustre bien les raisons pour lesquelles l’État français utilise tous les prétextes pour le maintenir en prison :

« Personnalité emblématique de la lutte antisioniste, la libération de Georges Abdallah constituerait sans nul doute, au Liban, un événement. Il sera probablement fêté comme un héros à son retour dans son pays, mais aussi par différentes mouvances engagées dans une lutte révolutionnaire. »

Non seulement, il le sera mais il l’est déjà aujourd’hui de par le combat qui est le sien et le nôtre : un combat auquel il n’a jamais renoncé, contre l’impérialisme, le sionisme et pour la libération totale de la Palestine.

Georges Abdallah est un des symboles de la résistance et de la libération de son peuple et il concentre en lui-même l’ensemble de nos luttes politiques. Il est de nos luttes et nous sommes de son combat, et pour nous, s’il est un état d’urgence à décréter, c’est bien celui de la libération d’Abdallah !

Le combat pour la Palestine

Pour Georges Abdallah, comme pour nous, le combat pour la libération de la Palestine est une cause centrale qui concentre en elle-même toutes les luttes : la lutte anti-coloniale, la lutte anti-impérialiste, anticapitaliste et celle contre les États réactionnaires arabes.

Aujourd’hui, en Palestine, est clairement affirmée la « casse du siècle » lancée par Trump et ses alliés sionistes et sous couvert des États réactionnaires arabes pour liquider définitivement le mouvement de libération national palestinien, liquider sa cause et ses droits justes et légitimes. Ce « deal » est le dernier maillon d’un vaste plan qui vise, depuis des décennies, à anéantir par tous les moyens le peuple palestinien. Ainsi, pas un jour ne passe sans que l’on soit témoin de l’acharnement de l’entité sioniste à vouloir exterminer le peuple palestinien et liquider sa cause juste et légitime : le droit collectif au retour des Palestiniens sur leur terre occupée et colonisée est toujours nié ; les assassinats se poursuivent, avec des moyens de guerre, contre des manifestants sans armes ; les exécutions sommaires sont quotidiennes, les emprisonnements sont massifs et touchent toutes les couches de la population. Ghazza/Gaza est non seulement sous blocus depuis plus de 13 ans mais est aussi sous le feu des bombardements chaque soir. Toute forme de vie politique, économique et sociale « normale » est rendue impossible. On ne compte plus les destructions de villages, de plantations, d’écoles, les confiscations des biens et des terres alors que parallèlement, toute construction de logements pour les Palestiniens est strictement interdite. S’ajoute à tout cela la modification illégale du statut d’El Qods Jérusalem imposée comme capitale du prétendu « État juif » sioniste.

Cela est rendu possible, comme toujours, par le soutien actif et inconditionnel sur le plan politique, diplomatique et militaire, des pays impérialistes nommés cyniquement « communauté internationale » et au vu et au su de tous.




Source: Paris-luttes.info