Octobre 13, 2021
Par Le Poing
161 visites


— La lutte paie —

Les deux militants sans-papiers arrêtés à Montpellier le 7 octobre lors du contre-sommet et transférés au centre de rétention administrative de Nîmes ont été libérés, selon nos informations. Ils ont pris le train pour Paris dans la foulée.

L’avocate, une spécialiste du droit des étrangers, a gagné en appel.

Pour rappel, 8 personnes sans-papiers ont été arrêtées à la gare Saint Roch de Montpellier jeudi dernier alors qu’ils venaient assister au contre-sommet Afrique-France. Cinq sont sortis du commissariat avec une obligation de quitter le territoire français.

Des rassemblements s’étaient tenus pour dénoncer des arrestations “honteuses”.




Source: Lepoing.net