Septembre 26, 2019
Par Marseille Infos Autonomes
325 visites


[embedded content]

Zineb Redouane 80 ans est décédée des suites d’un tir de lacrymogène reçu en plein visage et lancé par la police lors de la manifestation du 1er décembre 2018 (manifestation pour un logement digne et Actes 3 des gilets Jaunes). Elle se trouvait à la fenêtre de son appartement. Depuis lors la justice n’a toujours pas été rendue. Suite à la demande de l’avocat, l’affaire fut « dépaysée » hors de Marseille car de nombreuses enquêtes de journalistes pointent la responsabilité des policiers, mais aussi du procureur de Marseille, d’un magistrat étrangement présent lors de la manifestation et du Ministère de l’intérieur qui protège ses ouailles. Quant à la famille et les proches ils·elles continuent de réclamer « justice pour Zineb ! ».




Source: Mars-infos.org