Mars 21, 2019
Par Mille Babords
180 visites

Selon l’historien et pédagogue Benoit Falaize, s’interroger sur le statut de l’enseignement de l’histoire de tel ou tel phénomène historique en classe c’est assurément, tenter de percevoir également le statut qu’accorde la société́ dans sa globalité au phénomène lui-même, au delà̀ de sa transcription scolaire, quand transcription il y a. Nous vous proposons dans le cadre de cette rencontre de nous interroger sur les pédagogies critiques mises en œuvres par les enseignant.es pour mener un travail de conscientisation des oppressions dans une visée émancipatrice et politique.

Projection du film Reg’Arts Dionysiens

Le film met à l’honneur 16 élèves du collège Henri Barbusse de la ville de Saint Denis (93). Ils font à l’écran une démonstration de talent, de beauté, de dignité et d’engagement en livrant leurs « reg’arts » portés sur la ville, le monde, les histoires coloniales et leurs héritages. Ce documentaire est aux antipodes des films narrant la banlieue comme « un voyage en terre inconnue », Reg’arts Dionysiens « n’est pas seulement une lecture sur l’Histoire mais aussi sur la dignité ».

Discussion avec :
- Laura Foy, doctorante en Sciences de l’éducation (ADEF/Aix Marseille Université), dont la thèse porte sur “les effets des stéréotypes racistes et des stéréotypes de genre dont sont victimes les élèves issues de la colonisation sur les carrières scolaires de ces élèves”.
- Omar Slaouti, enseignant et militant anti-raciste

Entrée libre

http://approches.fr/spip.php?article3281




Source: