Avril 11, 2016
Par Indymedia Nantes
278 visites


Leur dernière carte ?
Laurence Rossignol, ministre des « droits des femmes, de la famille et de la jeunesse » (sic) compare les femmes qui portent un voile à ces « nègres américains qui étaient pour l’esclavage ». Pour elle, c’est simple, celles qui choisissent de se voiler sont « des militantes de l’islam politique ». Pour Patrick Kanner, ministre de la ville, il y a en France : « une centaine de quartiers » qui présentent « des similitudes potentielles avec Molenbeek ». Ces déclarations sont d’abord présentées comme des bourdes de ministres mais très vite Valls en rajoute une couche dans un discours tout à fait officiel : « le voile (n’est) pas un objet de mode, (mais) un asservissement de la femme » pour ensuite stigmatiser insidieusement les millions de supposés musulmans vivant en France comme étant soumis aux salafistes : « Il y a une forme de minorité agissante, des groupes (salafistes) qui sont en train de gagner la bataille idéologique et culturelle. ». Pour le pouvoir la boucle est bouclée, l’ennemi est dans le collimateur : musulmans, habitants des cités populaires… tous des terroristes potentiels.
Nous sommes loin du baratin électoral de Hollande : « mon ennemi, c’est la finance ». Les possédants ont une ligne : ils veulent remplacer l’opposition entre les pauvres et les riches par le racisme contre les non-blancs, par l’islamophobie, par la négrophobie… C’est une politique, la dernière carte des capitalistes avant l’écroulement de la démocratie parlementaire et l’avènement d’une dictature policière ouverte.
Les lois sécuritaires, anti terroristes, la réforme du code pénal, la formation des milices privées armées (SNCF, RATP…), les violences policières, l’état d’urgence permanent sont déjà là, le piège n’attend que de se refermer. On travaille l’opinion publique, sous prétexte de la lutte « anti-terroriste » pour lui faire avaler toutes ces dispositions liberticides en lui assénant les idées nauséabondes qui vont avec, comme si c’était la nouvelle « normalité ».
Ce n’est pas encore joué. Des puissantes manifestations, traversent le pays, des travailleurs, chômeurs, retraités lycéens, étudiants comprennent, indépendamment de leurs origines, mieux que personne, que le pouvoir à la botte du Medef agresse leur présent et leur futur. Pour défaire le piège raciste il n’y pas mieux dans l’immédiat que de battre le pavé ensemble. C’est là que les nouvelles alliances et convergences se formeront ou pas.

au sommaire

Leur dernière carte ?

Non à la « loi travail » et à ses violences policières

> [ Sur le vif ]

> [ Chronique de l’arbitraire ]
Les migrants luttent pour leur vie dans l’indifférence quasi générale
« Si vous l’acquittez, vous donnez un permis de tuer à la police »
Un rapport salutaire de l’ACAT sur l’impunité policière
Solidarité avec Hasna !
Argenteuil : alliance du sabre et du goupillon…
Non, Wissam El Yamni n’était pas drogué
Non à la légalisation du permis de tuer, face à l’état policier, légitime défiance
Combien de Cindy ?

> [ Agir ]
Le journal L’Envolée n° 43 est sorti




Source: