Mars 26, 2022
Par L'envolée
320 visites

Émission de l’Envolée du vendredi 18 mars 2022
  • « La sécurité déshumanise tout » : Deux lettres de Francis, depuis la centrale d’Arles. Il y dénonce les QI, la longueur délirante des peines, sa « gestion équipée menottée » qui dure… l’ensemble de mesure ultra-sécuritaires que lui, comme tant d’autres, subissent en guise de vengeance de l’AP pour avoir refusé leur sort.
  • Chantage pour des perm’ : Lettres de Dédé qui raconte comment SPIP et JAP mettent la pression et refusent des permissions de sortie sous prétexte qu’elle aurait bu un peu d’alcool lors d’une précédente perm’.
  • Depuis le 27 février Libre Flot est en grève de la faim au QI de Bois d’Arcy pour réclamer sa libération.
    Dans cette émission nous donnons quelques nouvelles de sa situation et de la solidarité à l’extérieur, nous écoutons un message qu’il a publié au 17ème jour de sa grève de la faim et un message de soutien d’un proche…
    L’administration pénitentiaire continue d’ignorer ses revendications : rappelons que la mort d’un.e prisonnier.e ne choque pas la matonnerie, et choque très rarement à l’extérieur… Salut et courage à Libre Flot, parce que l’AP ne lui a pas enlevé la force de dénoncer l’isolement, de prendre la parole et faire entendre ses messages à l’extérieur !
    (Au moment où nous publions cet article, Libre Flot a été hospitalisé, au 25ème de sa grève de la faim. Contactez-nous si vous souhaitez lui écrire)
  • Répression policière et judiciaire du mouvement contre le pass vaccinal (et son monde) en Guadeloupe : incarcération des « Grands Frères » et interview d’une de leurs avocates Gladys Democrite…
    Nous écouterons d’autres interviews sur ce sujet dans les prochaines émissions. Vous pouvez écouter ici une précédente interview, de la sœur d’un des sept grands frères incarcérés, transférés injustement en métropole les uns après les autres.

L’Envolée est une émission pour en finir avec toutes les prisons. Elle donne la parole aux prisonniers, prisonnières et leurs proches & entretient un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur des prisons. L’Envolée est aussi un journal d’opinion de prisonniers, de prisonnières et de proches.

<p class="has-drop-cap On manque de forces pour faire tourner l’émission radio comme on le souhaiterait en ce moment : n’hésitez pas à nous contacter, que vous soyez prisonnier·e·s, proches, ou révolté·e·s contre l’enfermement et l’AP, pour nous filer un coup de main !

Direct chaque vendredi de 19h à 20h30 sur FPP 106.3 en région parisienne et MNE 107.5 à Mulhouse, RKB 106.5 en centre-Bretagne lundi à 22h, Radio Galère 88.4 à Marseille le lundi soir à 23h, PFM à Arras et alentours 99.9 mardi à 21h30, Canal Sud 92.2 jeudi à 17h30 à Toulouse, L’Eko des Garrigues 88.5 à 12h le dimanche à Montpellier, Radio U 101.1 le dimanche à 16h30 à Brest, Radio d’Ici 106.6 à Annonay mardi à 21h30 et 105.7 FM & 97.0, à Saint-Julien-Molin-Molette dimanche à 20h et sur les webradios Pikez (dimanche à 11h) et Station Station (lundi à 13h). Podcasts disponibles sur toutes les plateformes !

Pour nous joindre : 07.53.10.31.95 (whatsApp, telegram, signal, appels et textos). Pour écrire : Radio FPP – L’Envolée, 1 rue de la solidarité, 75019 Paris, ou encore à [email protected] et sur instagram, twitter, facebook & snapchat.

L’abonnement au journal est gratuit pour les prisonniers et les prisonnières. Les abonnements du dehors permettent ça. La censure qui a frappé le numéro 52 ne concerne « que » ce numéro en détention. Le numéro 54 est dispo !

Notre bouquin pour troubler la fête du quarantième anniversaire de la prétendue abolition de la peine de mort est sorti ! Une manière parmi d’autres de faire entendre quelques voix dissonantes dans l’écœurante auto-célébration du pouvoir.

Ce livre réunit des paroles de prisonniers, de prisonnières et de proches publiées dans le journal depuis sa création en 2001 qui nous rappellent avec force qu’en réalité c’est seulement la guillotine qui a été supprimée en octobre 1981.

Il est disponible dans toutes les bonnes librairies et sur la boutique de nos ami.e.s des éditions du bout de la ville.

Il est gratuit pour toutes les personnes enfermées : écrivez-nous à [email protected] pour que nous puissions le faire parvenir à vos proches emprisonné.e.s !

Émission de l’Envolée du vendredi 18 mars 2022
  • « La sécurité déshumanise tout » : Deux lettres de Francis, depuis la centrale d’Arles. Il y dénonce les QI, la longueur délirante des peines, sa « gestion équipée menottée » qui dure… l’ensemble de mesure ultra-sécuritaires que lui, comme tant d’autres, subissent en guise de vengeance de l’AP pour avoir refusé leur sort.
  • Chantage pour des perm’ : Lettres de Dédé qui raconte comment SPIP et JAP mettent la pression et refusent des permissions de sortie sous prétexte qu’elle aurait bu un peu d’alcool lors d’une précédente perm’.
  • Depuis le 27 février Libre Flot est en grève de la faim au QI de Bois d’Arcy pour réclamer sa libération.
    Dans cette émission nous donnons quelques nouvelles de sa situation et de la solidarité à l’extérieur, nous écoutons un message qu’il a publié au 17ème jour de sa grève de la faim et un message de soutien d’un proche…
    L’administration pénitentiaire continue d’ignorer ses revendications : rappelons que la mort d’un.e prisonnier.e ne choque pas la matonnerie, et choque très rarement à l’extérieur… Salut et courage à Libre Flot, parce que l’AP ne lui a pas enlevé la force de dénoncer l’isolement, de prendre la parole et faire entendre ses messages à l’extérieur !
    (Au moment où nous publions cet article, Libre Flot a été hospitalisé, au 25ème de sa grève de la faim. Contactez-nous si vous souhaitez lui écrire)
  • Répression policière et judiciaire du mouvement contre le pass vaccinal (et son monde) en Guadeloupe : incarcération des « Grands Frères » et interview d’une de leurs avocates Gladys Democrite…
    Nous écouterons d’autres interviews sur ce sujet dans les prochaines émissions. Vous pouvez écouter ici une précédente interview, de la sœur d’un des sept grands frères incarcérés, transférés injustement en métropole les uns après les autres.

L’Envolée est une émission pour en finir avec toutes les prisons. Elle donne la parole aux prisonniers, prisonnières et leurs proches & entretient un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur des prisons. L’Envolée est aussi un journal d’opinion de prisonniers, de prisonnières et de proches.

<p class="has-drop-cap On manque de forces pour faire tourner l’émission radio comme on le souhaiterait en ce moment : n’hésitez pas à nous contacter, que vous soyez prisonnier·e·s, proches, ou révolté·e·s contre l’enfermement et l’AP, pour nous filer un coup de main !

Direct chaque vendredi de 19h à 20h30 sur FPP 106.3 en région parisienne et MNE 107.5 à Mulhouse, RKB 106.5 en centre-Bretagne lundi à 22h, Radio Galère 88.4 à Marseille le lundi soir à 23h, PFM à Arras et alentours 99.9 mardi à 21h30, Canal Sud 92.2 jeudi à 17h30 à Toulouse, L’Eko des Garrigues 88.5 à 12h le dimanche à Montpellier, Radio U 101.1 le dimanche à 16h30 à Brest, Radio d’Ici 106.6 à Annonay mardi à 21h30 et 105.7 FM & 97.0, à Saint-Julien-Molin-Molette dimanche à 20h et sur les webradios Pikez (dimanche à 11h) et Station Station (lundi à 13h). Podcasts disponibles sur toutes les plateformes !

Pour nous joindre : 07.53.10.31.95 (whatsApp, telegram, signal, appels et textos). Pour écrire : Radio FPP – L’Envolée, 1 rue de la solidarité, 75019 Paris, ou encore à [email protected] et sur instagram, twitter, facebook & snapchat.

L’abonnement au journal est gratuit pour les prisonniers et les prisonnières. Les abonnements du dehors permettent ça. La censure qui a frappé le numéro 52 ne concerne « que » ce numéro en détention. Le numéro 54 est dispo !

Notre bouquin pour troubler la fête du quarantième anniversaire de la prétendue abolition de la peine de mort est sorti ! Une manière parmi d’autres de faire entendre quelques voix dissonantes dans l’écœurante auto-célébration du pouvoir.

Ce livre réunit des paroles de prisonniers, de prisonnières et de proches publiées dans le journal depuis sa création en 2001 qui nous rappellent avec force qu’en réalité c’est seulement la guillotine qui a été supprimée en octobre 1981.

Il est disponible dans toutes les bonnes librairies et sur la boutique de nos ami.e.s des éditions du bout de la ville.

Il est gratuit pour toutes les personnes enfermées : écrivez-nous à [email protected] pour que nous puissions le faire parvenir à vos proches emprisonné.e.s !




Source: Lenvolee.net