LETTRE OUVERTE à M. MOUDENC, Maire de Toulouse.

Où sont les fameuses « valeurs de la République » quand un membre du Conseil Municipal chargé de la Politique de la Ville affirme :

« Il faut changer les têtes, changer les gens, changer la population » ?

Avec de tels propos, M. Cognard, ne peut plus représenter la Mairie ni avoir de mandat public.

Nous demandons à vivre tranquillement, à être respectés et reconnus comme tout citoyen Toulousain.

Monsieur le Maire de Toulouse,

Le 29 Avril 3 personnes de l’Assemblée d’Habitants de Reynerie ont été reçues au Capitole par M.Cognard, Maire de quartier et adjoint en charge de la politique de la Ville.

Nous vous avions demandé de bien vouloir nous recevoir ; vous avez fait le choix, qui est bien sûr de votre ressort, de nous renvoyer vers M. Cognard.

L’enjeu de cette rencontre était pour nous d’évoquer les conséquences qu’entraine votre politique urbaine de destruction de notre quartier. Une des conséquences, outre qu’on nous force à quitter nos logements spacieux, lumineux et en très bon état, -chose que nous n’avons pas demandée pour beaucoup d’entre nous-, c’est de nous retrouver avec des propositions de relogement qui ne correspondent pas à nos attentes. Les propositions faites concernent des appartements plus petits et plus chers : une augmentation de 150 à 200 euros par mois, augmentation qui va jusqu’à 300 euros pour rejoindre la zone de la Cartoucherie. Nous sommes très surpris de ces propositions alors que la loi stipule bien : « le relogement doit se faire à surface et prix égal » […]

La suite dans le pdf juste sous cette phrase

PDF - 93.5 ko

Plus d’infos ici : http://www.ouvriersgensdici.net/spip.php?article308




Source: Iaata.info