Décembre 30, 2021
Par Campagne BDS France
357 visites


Home»Actus»Lettre ouverte de la Campagne BDS France et de l’Association France Palestine Solidarité


image_pdfimage_print

En prélude à la campagne 2022 contre le blanchiment des crimes d’Israël par le sport cycliste, l’AFPS et la Campagne BDS France viennent d’envoyer une lettre commune au directeur du Tour de France et au président de l’Union Cycliste Internationale. Nos deux organisations y dénoncent la présence, dans le Tour de France 2022, de l’équipe Israël Start Up Nation dont l’objectif avoué est de donner d’Israël une image positive pour tenter de faire oublier la vraie nature de cet État  colonial qui pratique un régime d’apartheid. Du 1 au 24 Juillet prochains, préparons-nous à une mobilisation encore plus forte que lors des deux éditions précédentes. 

Lettre ouverte de la Campagne BDS France et de l’Association France Palestine Solidarité

à Messieurs David LAPPARTIENT, Président de l’UCI (Union Cycliste Internationale)

et  Christian PRUDHOMME, Directeur du Tour de France

Copie aux journaux « L’Equipe » et « Le Parisien » Messieurs,

Lors des deux dernières éditions du Tour de France, vous avez accepté la participation d’une équipe, « Israël Start-Up Nation », dont le propriétaire, le milliardaire israélo-canadien Silvan Adams, déclare ouvertement que son projet est de présenter une image exemplaire d’Israël et de présenter ce pays comme une « démocratie vibrante et robuste, un pays libre, ouvert, tolérant et diversifié ».

Ce discours révèle clairement un objectif contraire aux valeurs du Tour de France puisqu’il s’agit, en promouvant un Etat pratiquant un régime d’apartheid qui exclut et persécute le peuple autochtone palestinien, de masquer, de blanchir des crimes très largement dénoncés dans le monde entier par l’opinion publique et notamment par de nombreux syndicats, ONG, partis politiques, associations diverses, personnalités influentes ou gouvernements.

Vous n’êtes pas sans savoir que le peuple palestinien ne peut pas pratiquer librement les sports et qu’il subit de multiples discriminations et agressions violant ouvertement le droit international et les droits humains universels : lois d’apartheid auto-revendiquées par Israël, colonisation et dépossessions continuelles, attaques par les colons et l’armée israélienne, assassinats, emprisonnements arbitraires, blocus de Gaza, refus de prendre en compte le droit au retour des réfugiés …

De nombreux défenseurs d’une conception du sport respectueuse des droits humains se sont mobilisés lors des épreuves de 2020 et 2021 pour dénoncer la présence de cette équipe et démasquer les intentions de son patron.

L’équipe « Israël Start-Up Nation » est porteuse d’une opération de pure propagande cynique sans rapport avec les finalités d’un sport populaire. Nous affirmons qu’une telle équipe n’a pas sa place dans le Tour de France.

Nous restons à votre disposition pour vous rencontrer ou pour toute précision. Nous vous adressons, Messieurs, nos sincères salutations.

Le Bureau national de l’AFPS                    La Campagne BDS France

                                       

Previous post

Avec le départ de Desmond Tutu, l’humanité a perdu un prophète de la justice et de la paix




Source: Bdsfrance.org