Madame, Monsieur le maire, La trêve hivernale va à nouveau sévir dans quelques jours. La misère va de nouveau s’exposer dans la rue avec son cortège de précaires, d’enfants, de mamans seules avec leurs enfants et leurs baluchons, bref, tous les accidentés de la vie. Le nombre de SDF va s’accroître d’autant que les structures d’hébergement hivernales vont fermer et l’Etat va de nouveau faillir à son devoir d’hébergement des plus faibles. Ce rite annuel doit cesser ! Nous, associations signataires, vous (…)


Société