FĂ©vrier 1, 2021
Par Brest Media Libre
419 visites


Nous avons reçu le communiquĂ© suivant de la part d’anarchistes russes, qui reviennent sur la situation qu’a connu la Russie le 23 janvier 2021, jour durant lequel des dizaines de milliers de personnes dans le pays se sont rassemblĂ©es en rĂ©action Ă  l’arrestation du leader de l’opposition Aleksi Navalny, exprimant ainsi une colĂšre qui dĂ©passe de loin cette seule arrestation. Nous espĂ©rions que l’agitation qui a parcouru la BiĂ©lorussie il y a quelques mois se propage Ă  la Russie – c’était certainement la meilleure chose que nous pouvions souhaiter aux rebelles biĂ©lorusses et des autres zones d’influence de la Russie, ainsi que pour tou.te.s celles/ceux qui souffrent sous le rĂ©gime de Poutine. Nous publions cette lettre dans le but de favoriser les perspectives internationales de tou.te.s celles/ceux qui subissent les consĂ©quences du capitalisme et du pouvoir d’État. Et puisse la rĂ©volte se renforcer et s’étendre.

Ce 23 janvier, une Ă©tincelle s’est allumĂ©e dans la FĂ©dĂ©ration Russe. De Moscou Ă  Ulan-Ude, des dizaines de milliers de personnes ont rejoint la rue pour protester contre Poutine, la corruption et la rĂ©pression. À premiĂšre vue, ces manifestations pourraient simplement ĂȘtre assimilĂ©es Ă  n’importe quelle autre manifestation organisĂ©e par l’opposition politique aprĂšs qu’un candidat important de l’opposition ait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©. Mais sur le terrain, nous avons l’impression que quelque chose a rĂ©ellement basculĂ©.

L’attitude passive habituelle qui est typiquement celle de ce genre de manif a Ă©tĂ© abandonnĂ©e. Les gens rendaient coup pour coup Ă  la police. De mĂȘme, ces rassemblements ne se sont pas dĂ©roulĂ©s dans les lieux habituels, et ils n’étaient pas composĂ©s des mĂȘmes personnes politiquement actives de la classe supĂ©rieure. De la ville de Chita, nous avons entendu des personnes nous rapporter que les flics ont Ă©tĂ© mis en dĂ©route. À Perm, la foule a applaudi aprĂšs que des anarchistes aient pris la parole pour parler de rĂ©bellion, d’autonomie et de solidaritĂ© contre la rĂ©pression. À Irkust, la manif a elle aussi chaleureusement accueillie les anarchistes et leurs prises de parole. Ailleurs, des personnes ont fait barrage Ă  des camions de police tandis qu’à un autre, elles dĂ©-arrĂȘtaient des manifestant.e.s. Dans une rue, un mec a cognĂ© un flic, tandis que dans une autre les gens chantaient « LibertĂ© ! LibertĂ© ! Â» alors qu’une femme arrachait une matraque de la main d’un keuf. Plus que l’intĂ©rĂȘt croissant pour les idĂ©es anarchistes qui est certainement plaisant, il y avait un potentiel anarchique encore plus excitant Ă  voir dans la rĂ©volte qui a Ă©clatĂ© aujourd’hui, aussi modeste soit-il.

L’une des tactiques Ă©mergentes les plus intĂ©ressantes est l’attaque de boules de neige contre la police, qui a renforcĂ© la confiance et maintenu la tension tout en Ă©tant une escalade avec laquelle les gens Ă©taient Ă  l’aise. Si le but de ce genre de soulĂšvement est entre autre d’humilier les autoritĂ©s et de motiver d’autres personnes de prendre part Ă  l’action, les batailles de boules de neige sont une trĂšs bonne maniĂšre d’atteindre ce but. Dans une des vidĂ©os qui a circulĂ© sur TĂ©lĂ©gram, on peut mĂȘme voir une attaque de boules de neige se transformer en une attaque contre une vĂ©hicule avec une plaque d’immatriculation officielle de l’État [un vĂ©hicule qui a Ă©tĂ© identifiĂ© comme appartenant Ă  la FSB, la Service de sĂ©curitĂ© fĂ©dĂ©rale russe]. Nous avons vu la rĂ©volte possible Ă©clore de ces pratiques Ă©mergentes, mais, d’un autre cĂŽtĂ©, nous avons aussi vu le potentiel de rĂ©pression.

Lire la suite sur Crimethinc




Source: Brest.mediaslibres.org