Juillet 1, 2022
Par Campagne BDS France
241 visites

Date d’origine : 01/07/2022
Auteur : Campagne BDS France

Voici la lettre envoyée par la Campagne BDS France au chanteur Kendji Girac, lui demandant de ne pas se produire au Menora Mivtachim Arena à Tel-Aviv.

Bonjour Kendji Girac,

Nous venons d’apprendre que vous projetiez de vous rendre à nouveau en Israël pour un concert unique qui aura lieu le dimanche 21 août 2022 au Menora Mivtachim Arena à Tel-Aviv.

Nous comprenons bien que votre fulgurante et brillante carrière en France vous attire les honneurs d’une invitation en Israël… En attestent les propos de Mr.Yaacov Bensemhoun, co-fondateur Tapis Rouge Production: « C’est un challenge que je m’étais lancé il y a de nombreuses années de cela: faire venir une star de la chanson française en Israël. Ce n’était pas chose simple compte tenue de la situation géopolitique. J’avais du mal à accepter que la musique et le divertissement soient bloqués par des pressions politiques ou des idées reçues erronées ».

Des idées reçues erronées? Quand un Etat est condamné à de très nombreuses reprises par des résolutions de l’ONU, quand de grandes organisations internationales dénoncent la politique d’apartheid que cet Etat exerce sur le peuple palestinien, quand nous voyons sur nos écrans une journaliste palestinienne assassinée d’une balle dans la nuque par les forces armées israéliennes, sans parler des plus de 70 Palestiniens tués depuis le début de l’année, quand nous voyons les bombardements s’abattre sur Gaza, cette prison à ciel ouvert….sont-ce des « idées reçues erronées »?

Notre volonté n’est pas d’exercer sur vous “des pressions politiques”, mais plutôt de vous éclairer sur le fait que cette invitation, méritée bien sûr en raison de votre talent, fait de vous un objet de la politique de propagande menée par Israël pour donner l’image d’un pays normal, sûr, moderne et tolérant.et faire ainsi oublier ses crimes envers le peuple palestinien.

Récemment, le Parlement de Catalogne a, dans un vote historique le jeudi 16 juin dernier, reconnu qu’Israël commet le crime d’apartheid contre le peuple palestinien et a demandé à ne donner ni assistance, ni soutien à cette situation.
Votre maitrise de la langue espagnole et de la langue catalane révèle votre attachement à la “catalanité”, dont doit découler la confiance que vous pourrez accorder à cette décision…

Alors, cher Kendji, nous vous demandons de ne pas aller divertir l’apartheid israélien et de refuser cette invitation à vous produire dans un pays qui viole depuis plus de 70 ans le droit international et ne respecte pas les droits humains. 

Soyez du bon côté de l’Histoire en respectant l’appel d’un peuple en lutte pour sa dignité, sa liberté et l’égalité. 

Nous sommes à votre entière disposition pour échanger avec vous à ce sujet.

Recevez nos cordiales salutations.




Source: Bdsfrance.org