Salut le dehors,

On vient d’achever une semaine de flou, d’inquiĂ©tude et d’incertitude, par rapport Ă  nos choix (avoir tenu les identitĂ©s, niĂ© les faits, acceptĂ© la compa, refusĂ© l’adn et la signalĂ©tique…)

Mais aussi en partie grĂące au prĂ©cieux soutien de l’extĂ©rieur, nous tenions Ă  rĂ©affirmer ces choix qui ont Ă©tĂ© difficiles Ă  prendre Ă  7 sans communications ni avocat.

Nous ne sommes pas lĂ  JUSTE pour des tags et des affiches.

On est lĂ  pour nos choix, pour nos idĂ©es, parcequ’on est anarchistes, parcequ’on a crachĂ© sur leurs gueules jusqu’au bout. Et mĂȘme si le jugment a Ă©tĂ© dur, on a rien lĂąchĂ© ! Ce n’est pas une injustice Ă  nos yeux parcequ’on ne croĂźt pas en la justice. Quelques soient nos actes, nous ne serons jamais innocentes, ni victimes !

C’est important pour nous de rĂ©affirmer ça parce que c’est important pour nous et qu’en plus, pour la plupart des gens ici, nos actes paraissent absurdes, ce qui rajoute de l’isolement Ă  l’enfermement. D’ailleurs, les juges, les flics et les matonnes le savent trĂšs bien, et n’ont de cesse de jouer sur ça.

On espĂšre que cette lettre puisse nous redonner de la force et en redonner Ă  toutes celles qui, peut-ĂȘtre, feraient des choix similaires. A y bien penser, si c’était Ă  refaire, nous referions pareil đŸ™‚

Encore une fois, contre les juges les flics et les maton-n-es, CREVE L’AUTORITE !!

Aujour’hui, on Ă©crit Ă  2 mais peut-ĂȘtre bientĂŽt Ă  7 ! Big up Ă  nos 5 compagnons, si loin et si proches !




Source: Iaata.info