Merci de votre attention.

Mais nous n’en voulons pas.

Sous couvert « d’obtenir des informations anonymisées sur les familles afin de connaître leurs besoins », ou de participer au plan logement de Macron dont Toulouse est une ville test, votre action ne s’inscrit que dans un système de contrôle et de répression des squats.

Nos besoins, c’est d’avoir un toit sur la tête. Et vous le savez très bien.

On vous rappelle qu’une des promesses de campagnes de Moudenc était l’expulsion de tous les squats de Toulouse, et qu’en 2017 il se félicitait « de la résorption d’un tiers des squats, qui sont des problèmes de tranquillité et de salubrité publiques » (mais bon, la mairie n’a aucun pouvoir particulier sur les squats, hormis sur ses propriétés…).

On vous rappelle que votre Moudenc a signé un arrêté municipal anti-bivouac contre les familles qui habitent en tente (car aucune administration ne veut les loger), et ça, le 12 septembre 2019, soit 12 jours avant votre mail.

On vous rappelle que vous avez expulsé 3 familles avec des nourrissons en pleine trêve hivernale en février 2019 au 46, rue du Tchad. Un lieu fermé depuis 4 ans auparavant, et depuis l’expulsion, toujours inoccupé.

On vous rappelle que toujours sur ce même lieu, vous avez porté plainte (pour vol alors que le lieu est VIDE, on le sait car c’est NOUS qui l’avons vidé) contre 3 personnes qui tentaient se mettre à l’abri avec leurs familles en août 2019, et que ces 3 personnes dorment aujourd’hui en prison depuis deux mois.

On vous rappelle tous les campements que vous expulsez depuis des années en lâchant des miettes (2 nuits d’hôtels, 5 pour les mères isolés…)

Votre réunion sonne vraiment comme une funeste blague. Vous avez pas honte de venir nous proposer ça ? Il faudrait que nous on vienne vous filer nos informations personnelles et nos besoins ? Vos stats, vous les ferez sans nous. Et on espère, vu la situation actuelle, qu’aucun autre collectif ne se présentera à vos réunions nauséabondes et délatrices.

Vous avez toujours été contre nous, nous serons toujours contre vous.

Arrêtez de nous expulser, donnez nous des maisons (et de l’argent) et reloger les familles qui dorment en tente au lieu de leur foutre des amendes ou des blocs de bétons à leur place.

Tout pour tout-es

Pouvoir au peuple !

La CREA – Toulouse

PS : ça fait 6 ans qu’on a changé de mail 😉


Article publié le 18 Oct 2019 sur Iaata.info