Ainsi, l’Etat français s’est engagé, par la voix de ses plus hautes autorités [1], à ne pas renvoyer vers le premier pays d’entrée dans l’espace européen celles et ceux qui accepteraient de monter dans les bus à destination des centres d’accueil et d’orientation (CAO) afin d’y déposer une demande d’asile.

Certains préfets ont respecté cet engagement.


Tel n’est manifestement pas le cas du préfet de la Haute-Garonne qui a pris le parti d’appliquer la procédure dite « Dublin » à la quasi-totalité des demandeurs-ses d’asile arrivé-e-s de Calais afin de les éloigner du territoire français.

Face à un tel manque d’honnêteté et à une application inégalitaire des directives d’Etat sur le territoire national, les exilé-e-s placé-e-s dans les CAO de Toulouse et de ses environs sont extrêmement inquiet-e-s.

Trahi-e-s, illes ressentent une colère profonde et légitime.


Les exilé-e-s de Calais appellent en conséquence à une manifestation devant la

préfecture de la Haute-Garonne jeudi 22 décembre 2016 à 13 heures afin d’obtenir l’arrêt des procédures « Dublin ».

Nous, organisations, syndicats et associations, partageons leur indignation, soutenons leur lutte et appelons à rejoindre ce rassemblement afin de rappeler l’Etat à ses engagements.

Il est impératif que la France tienne sa promesse et permette à tous les exilé-e-s de Calais de déposer leur demande d’asile sur le territoire français.

Manifestation devant la Préfecture de la Haute-Garonne jeudi 22/12/2016 à 13h !

Communiqué de :

- l’ADE (association toulousaine d’avocats)
- l’ADDE, (association nationale d’avocats)
- la CIMADE
- le SAF (Syndicats des avocats de France)
- le SM (Syndicat de la magistrature)
- la Ligue des droits de l’Homme

Contacts presse :
- Me Flor TERCERO (Avocats pour la Défense des Droits des Etrangers – 06,71,25,90,10)
- M. Pierre GRENIER (CIMADE – 07.86.83.99.43)
- Me Benjamin FRANCOS (Association pour la Défense des Etrangers – 06.69.32.02.64)

Les exilé.es de Calais et leurs soutiens appellent à un rassemblement

20 décembre

 - 272.6 ko



Source: