Communiqué sur la caisse de grève du collectif Vie scolaire en colère

L’assemblée hebdomadaire des vies scolaires qui rassemble les précaires de l’Education Nationale (AED, AP, AESH) d’Ile-de-France, fait le point sur la caisse de grève après 2 mois de mobilisation contre la réforme des retraites.

« La grève, ça paye ! »

En lutte depuis le 5 décembre et organisé collectivement depuis le 11 décembre, nous, précaires des vies scolaires d’Ile-de-France, avons récolté 8409€ dans notre caisse de grève, grâce à l’organisation de deux soirées de soutien au théâtre de l’échangeur et â l’EHESS, aux caisses de grève dans les manifestations, à la cagnotte en ligne et aux dons de Sud Education et du Collectif Place des Fêtes.

En solidarité avec les plus précaires d’entre nous, nous avons décidé de rembourser à un taux plus élevé celles et ceux qui sont le plus dans le besoin. Ainsi, chaque personne qui en a fait la demande a reçu entre 50% et 65% de son salaire perdu durant la grève sur les mois de décembre et janvier. Cela concerne environ 70 travailleur.euses sur une trentaine d’établissements.

Ce n’est qu’un début. Nous prévoyons d’organiser une prochaine session de redistribution pour les mois de lutte à venir. Notre cagnotte en ligne est toujours active, nous resterons présent.es sur les manifestations et continuerons à organiser des événements festifs en soutien à notre caisse.

AED, AP et AESH de tous les bahuts, rejoignez-nous !

Nous remercions toutes celles et ceux qui nous ont aidé et qui ont donné à notre caisse de grève.

Nous continuerons ce combat jusqu’au retrait de la réforme des retraites de Macron, contre l’école de Blanquer ainsi que pour exiger de meilleures conditions de travail.

Vive l’auto-organisation des travailleur.euses !

Le collectif Vie scolaire en colère

Prochaine AG le mercredi 26 février à 18h à la fac de Paris 8 (M13 St-Denis université)

Lien de la cagnotte en ligne (à partager en masse) : Le Pot solidaire Vies scolaires en colère

Page Facebook : Vie Scolaire en Colère

Page Instagram : @viescolaireencolere

Tout.e.s celles et ceux qui ont demandé à bénéficier de la caisse sont invité.e.s à venir ou à nous écrire sur la page. Tous les remboursements se feront en liquide.



Communiqué répression et perspectives

Réunissant des AED de près d’une quarantaine de Vies Scolaires d’Ile-de-France. le collectif « Vies Scolaires en colère » se mobilise depuis le 5 Décembre contre le projet de réforme des retraites et plus largement contre la précarité de nos conditions de vie et de travail. Plus récemment nous avons été sidéré.e.s par le niveau de répression du mouvement lycéen contre la réforme du bac, ainsi que par le flicage généralisé du corps enseignant en grève. C’est pourquoi nous appelons à une convergence des luttes entre les élèves, leurs parents et les enseignant-e-s, mais aussi le personnel éducatif et administratif mobilisé.

Nous dénonçons avec force :

  • Le jusqu’auboutisme des chef.fe.s d’établissements qui organisent les E3C sous pression policière, n’hésitant pas à obliger les élèves à composer en pleures, sous la menace d’hommes en armes, à défaut de les placer massivement en garde-à-vue.
  • La rhétorique de sanctuarisation de l’école de ces mêmes chef.fe.s, qui cherchent à déligitimer toute tentative d’organisation émanant de l’intérieur des établissements (communiqué CFDTSGEN des chefs), qu’elle soit le fait des élèves ou des travailleur.euses.
  • Les pressions anti-grévistes et le chantage à la précarité : « Dites aux AED de revenir si non je vais devoir appliquer l’arrêt Omont sur leurs salaires » (un chef). D faut ajouter à cela le spectre du non-renouvellement de non contrat d’un an…
  • Les retraits de salaire illégaux (article R3252-2 du code du travail, article L212-2 du Code des Procédures Civiles d’exécutions) : pas plus de 2 jours de retraits pour un mi-temps. 4 pour un temps plein !

Nous sommes dans un moment charnière du mouvement social : le mouvement lycéen prend de l’ampleur, nous devons nous tenir près dès la rentrée !

Nous appelons :

  • à l’intensification de la mobilisation dans les vies scolaires
  • à l’auto-organisation de la lutte, caisses de grève, journée vie scolaire morte, défense collective etc.
  • et SURTOUT, à la coordination avec les élèves dès la semaine de la rentrée

Nous sommes toutes et tous concernées par la précarité et la répression dans l’éducation La communauté éducative adulte a une responsabilité de premier plan face à la violence policière, mais aussi administrative que subissent les lycéenne s.

Poursuivons la grève !

Vive les caisses de solidarité !

Vive l’autonomie des luttes !

Prochaine AG le mercredi 26 février à 18h à la fac de Paris 8 (M13 St-Denis université)

Lien de la cagnotte en ligne (à partager en masse) : Le Pot solidaire Vies scolaires en colère

Page Facebook : Vie Scolaire en Colère

Page Instagram : @viescolaireencolere


Article publié le 12 Fév 2020 sur Paris-luttes.info