Mars 26, 2021
Par Le Poing
314 visites


C’était le sens et l’objectif du premier « vendredi de la colère » initié par les occupants du Centre Chorégraphique National de Montpellier / Occitanie. Faire des actions dans des lieux symboliques pour le retrait de la réforme de l’assurance chômage, dont les premières mesures seront mises en place au 1er juillet 2021 et qui sont d’une violence inouïe. Deux groupes d’action se sont rendus ce matin dans trois lieux avec un premier objectif d’information sur cette réforme.

A la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, au centre de Pôle Emploi et la Caisse d’ Allocations Familiales à Celleneuve.

A la CPAM la question centrale concernait le droit et l’accès aux soins notamment pour les « matermittentes » qui perdent leurs droits à l’intermittence dans un dédale de calculs impossibles rapportés aux périodes d’activités ; celles-ci étant inexistantes pour la plupart depuis la pandémie, ce qui pousse à ne plus se soigner faute de droits aux soins ! Un montage vidéo à l’appui informait le public de cette situation inacceptable.

A l’agence Pôle Emploi, il n’était pas question de bloquer l’accès  et de pénaliser les personnes ayant des rendez-vous, l’action s’est concentrée sur l’information.

A la CAF de Celleneuve le directeur s’est retranché immédiatement derrière les procédures, la période sanitaire a bon dos, il a actionné la grille de fermeture ce qui a provoqué une file d’attente dont la responsabilité a désigné le collectif occupant ! On refuse de discuter, on ferme, débrouillez-vous ! L’action est donc restée celle d’une information au public.

De ces trois actions celle qui a sans doute eu le plus d’impact, en termes de personnes informées et d’adhésion, est celle à la CPAM où la vidéo a permis de montrer que rien n’était réglé concernant «  les matermittentes » que tout était juste un effet d’annonces du gouvernement sans suites précises et concrètes pour l’accès aux droits. Ces actions ont eu le soutien et la présence du collectif des vacataires 3M et d’étudiants, elles étaient « bon enfant » mais la pression va augmenter pour les vendredis qui viennent avec une grosse action festive vendredi prochain. On peut se tenir informé(e) des lieux et modalités par mail [email protected]

L’ Assemblée Générale quotidienne sur le parvis Bd Louis Blanc a annoncé le chiffre des occupations en France qui est maintenant de 93 lieux occupés avec le rituel des nominés pour les prochaines occupations à venir dans la région. Depuis plusieurs jours le théâtre des 13 Vents est occupé au départ par des jeunes fraîchement diplômés ou en cours de formation, des petites compagnies émergentes qui tenaient à faire leur propre parcours d’occupation mais restent en lien avec le CCN. Cette assemblée générale quotidienne est maintenant déclarée à la préfecture, ce qui ne fait pas consensus dans le collectif, et qui amène la présence de la police au coin du Boulevard.

Le collectif des vacataires 3M est intervenu sur leur situation de « faux vacataires » sans droits et représentant une véritable manne financière pour la métropole. Le collectif appelle à un rassemblement devant le siège de la métropole ce lundi 29 Mars à partir de 8H précise pour un statut réel : création de postes et fin du recours abusif au statut de vacataire.

Radiomicrocosme se fait le relais de toutes les occupations par une émission tous les vendredis après l’ assemblée générale, vers 15H.

Ces assemblées générales à micro ouvert font penser à des assemblées citoyennes de rue où mercredi la question a été posée : « Est ce que quand les théâtres ré- ouvriront, vous nous regarderez toujours avec égalité ? »

Let’s block ads! (Why?)




Source: Lepoing.net