Février 25, 2016
Par Montpellier Journal
273 visites


De quoi s’interroger sur la conception de l’usine de méthanisation des déchets ménagers de Montpellier. Qui exploite véritablement la filière des biodéchets à Montpellier ? Personne. Qui en profite ? Vinci qui a vendu plus de 100 M€ à la métropole une usine de tri mécano-biologique. Suez-Novergie payé à la tonne pour traiter nos déchets non-triés. Alors que ce procédé, aujourd’hui pointé du doigt par la législation, fait la preuve de son inefficacité depuis 8 ans, la métropole rechigne toujours à s’engager sur la voie du tri des biodéchets à la source. La métropole de Montpellier et les industriels restant bien silencieux quand on cherche à y voir plus clair. Mais Montpellier journal a enquêté. (4 570 mots)

par Lucie Lecherbonnier

Ces biodéchets qu'on mélange avec les autres (photo : J.-O. T.)

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 6 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ? Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l’indépendance du site.

S'abonner

Lire aussi :




Source: