DĂ©cembre 17, 2022
Par Le Monde Libertaire
204 visites

Allumer un cierge pour l’Ange Gabriel
Ou mettre une piÚce sur le PÚre Noël
Voire parier sur la députée de Melle.
On ne peut pas décrocher le gros lot
Sans miser fort sur l’un des chevaux
Ou obtenir tous les bons numéros.
On se dit qu’avec un peu de chance
Sur un malentendu, belle rĂ©fĂ©rence !
On pourrait dire bye-bye Ă  la France.
C’est bien du cinquante contre un
Le champion empĂȘtrĂ© dans le pĂ©trin
L’outsider l’emportant haut la main.
Certes, cela relĂšve plutĂŽt du rĂȘve
Mais cela fait tenir quand on crĂšve
D’une vie aussi dure que brùve.

D’autres ont Ă©chappĂ© Ă  la loterie
Ils ont des assurances dans la vie
Ils achÚtent chevaux et députés
Les indulgences de monsieur l’abbĂ©
Et des parts dans les studios Disney.
Ils se roulent gentiment les pouces
Et se la coulent vraiment douce
Pour eux, tout coule de source.
L’entretien de tous les sans-dents
Est, il est vrai, un tantinet irritant
LĂ©gĂšre ombre au tableau riant.
Il faudrait pouvoir les raccourcir
Leur arracher un dernier soupir
Et en faire un lointain souvenir.

 




Source: Monde-libertaire.fr