Janvier 20, 2022
Par Le Monde Libertaire
228 visites

Sur la scène de l’opéra conique
On applaudit des artistes stupéfiants.
Avec de l’herbe, ils font feu de tout bois
Et ça fait un bruit de pétard du tonnerre.
On assiste à des ballets d’essuie-glace
Accompagnés de volutes de fumée.
On se retrouve alors tantôt dans le zig
Mais plus souvent encore dans le vague.
Le décor est mouvant, curviligne
On se croirait au théâtre des illusions.
On en sort souvent les yeux rouges
De joie et de l’émotion du partage.
Son activité étant plutôt discrète
J’en fais ici la réclame ou l’éloge.
Bénéfice non négligeable enfin
Le billet n’est pas assujetti à la TVA.
Accessible à toutes les bourses
Sa démocratisation est en marche.
Malheureusement ces spectacles
Sont honnis par la Sécurité Sociale.
Si quelqu’un en comprend le motif
Son éclairage sera le bienvenu.

Céd.

Un petit passager clandestin (Bernard Crml)




Source: Monde-libertaire.fr