Novembre 16, 2020
Par Union Communiste Libertaire Poitiers
1,020 views


Alors que la plupart des médias est focalisée sur une élection états-unienne qui n’en finit pas, la guerre sociale se poursuit à bas bruit en France.

En effet, les sanctions sont tombées pour les 4 professeurs de Melle qui sont passé-es en commissions disciplinaires courant octobre. La rectrice de l’académie de Poitiers a décidé de poursuivre l’acharnement contre ces 4 professeurs :

  • Sylvie Contini est sanctionnée d’une mutation d’office ;
  • Cécile Proust est suspendue sans traitement pendant 15 jours ;
  • Aladin Lévêque est rétrogradé ;
  • Sandrine Martin écope d’un blâme.

Ces sanctions ont été prises contre l’avis des commissions paritaires, il s’agit donc d’une décision purement politique qui traduit bien la volonté du gouvernement de briser (ou au moins tenter de le faire) toute forme de contestation en faisant des « exemples ».

Nous réaffirmons notre solidarité avec les 4 de Melle mais aussi avec toutes celles et ceux qui poursuivent la lutte et subissent la répression anti syndicale.

Pour en savoir plus sur le contexte, vous pouvez lire l’article que nous avons publié dans le numéro de novembre d’Alternative libertaire : Les « quatre de Melle », frappé.es pour l’exemple.

Une caisse de solidarité est disponible en ligne si vous souhaitez soutenir financièrement les 4 professeurs : https://www.lepotcommun.fr/pot/n9i5n24r

→ Voir le reportage de France 3 Poitou-Charente (05/11/2020).
Communiqué de presse de Sud éducation et recherche 86

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué publié par le comité de soutien aux 4 de Melle.





Source: Uclpoitiers.noblogs.org