PNG - 57.3 ko

Communiqué de presse de l’UGICT-CGT des TCL du 20 Octobre 2018

Les régulateurs du métro de Lyon exigent le maintien d’un haut niveau de sécurité vis-à-vis des usagers et du personnel.

Dans le cadre de l’automatisation de la ligne B du métro de Lyon, une restructuration générale des postes de commande est envisagée de longue date par la direction de Keolis Lyon avec un nombre de postes opérationnels en réduction. Ainsi chaque ligne de métro pourra être gérée par un opérateur seul contre trois aujourd’hui conformément aux textes en vigueur.

Cette nouvelle organisation voulue par la direction de Keolis Lyon ne permettra pas de répondre favorablement au défi de développement du métro de Lyon. L’augmentation de la fréquentation et, de l’amplitude d’ouverture du métro prévue par le SYTRAL n’est pas en corrélation avec cette réduction du nombre de postes.

Cela fait 2 ans que notre organisation syndicale et les régulateurs interrogent la direction sur ce projet. A aucun moment nous n’avons été concertés ou informés. Seule une alarme sociale datant du mois de Septembre a permis d’ouvrir des groupes de travail sur le sujet et de se confronter aux objectifs de la direction d’exploitation de Keolis Lyon.

Malgré notre volonté à négocier, la direction reste sur sa position de moduler les postes « régulateurs » à sa guise sans se soucier de la sécurité des usagers et du personnel exploitant.

Il est impensable de programmer un mode dégradé par simple soucis budgétaire.

Cette direction est totalement déconnectée du terrain, son manque d’humilité et son ambition d’économie ne lui permet pas de prendre la mesure des défis d’« Avenir Métro ». Elle hypothèque gravement la réussite de ce projet.

Cette posture de Keolis Lyon engendra inévitablement sur l’avancement du projet et en phase d’exploitation, les interruptions en cas d’incident seront longues et pénalisantes pour les usagers.

En seule réponse, la direction dédaigne les régulateurs en les traitants de gens immatures. Ce n’est pas digne d’une entreprise exerçant une mission de service public et elle sera seule responsable de l’interruption du service public.

Pour un transport public de qualité, les régulateurs du métro des TCL seront en grève à partir du lundi 22 Octobre 2018.


Sur la politique de plus en plus agressive des TCL/SYTRAL contre ces employés et ces usagers, à lire aussi sur le site :

L’augmentation du ticket TCL a une odeur “agrumes-thé vert”

Le conseil d’administration du Sytral, l’organisme qui gère les TCL vient de voter une hausse de 10 centimes du prix des tickets, mais aussi des abonnements. Par ailleurs, il à été annoncé, avec joie et fierté, l’installation de 55 diffuseurs d’odeur Agrumes-Thé Vert dans les stations de métro, à 1000 (…)

7 février

À Lyon, donner son ticket de métro ou de bus peut coûter 150 € d’amende

Les TCL ne reculent devant aucune mesure contre celles et ceux qui n’ont pas les moyens ou simplement refusent de payer leurs tarifs exorbitants. La tradition qui consistait à donner son ticket composté est devenu un délit. Le réseau de transport en commun lyonnais communique justement sur ce sujet (…)

30 octobre 2017

Balance ton contrôleur TCL. Récit d’un « délit de solidarité »

Récit d’un “délit de solidarité” : pressions, menaces et intimidations au pays des TCL.

4 mai

Par Rebellyon,

Source: http://rebellyon.info/Les-regulateurs-du-metro-des-TCL-seront-19676