Juin 19, 2016
Par Paris Luttes
30 visites


Europe Service Déchets mène une politique commerciale agressive depuis une vingtaine d’années en région parisienne afin de gagner des marchés, notamment face à Derichebourg [1]. Il en a été ainsi pour l’ancienne Communauté d’agglomération Évry Centre Essonne soit les communes de Ris-Orangis, Évry, Courcouronnes, Lisses, Bondoufle, Villabé plus Grigny. Avec les conséquences habituelles : charges de travail accrues, conditions de travail dégradées (notamment sur l’hygiène), salaires bloqués… La grève touchant le dépôt de Wissous a amené les différentes communes concernées à réagir et les réactions vont de dégoûtantes à carrément puantes : brève revue de détails.

Grigny : entre fausse solidarité et cassage de grève ?

Au départ c’est une simple information bienvenue pour les habitant-es :

puis c’est un communiqué de la mairie PCF (élue à 51,25% pour des 47% de votant-es) mi-figue mi-raisin s’appuyant sur la CGT, photos à l’appui :

Ramassage solidaire des encombrants et déchets

Ce jeudi 16 juin 2016, le mouvement de grève des salariés de l’entreprise Europe Service Déchets (ESD), pour la revalorisation de leur grille salariale, a entraîné le non-ramassage des encombrants sur la ville de Grigny. Devant l’amoncellement des meubles, planches ou autres objets usagés et le problème qui se pose pour la sécurité des habitants, le syndicat CGT des agents territoriaux de la ville de Grigny s’est mobilisé en procédant, ce jeudi et de façon exceptionnelle, au ramassage des encombrants. Vendredi 17 juin, un ramassage solidaire des ordures ménagères se poursuivra.

Philippe Rio, Maire de Grigny, a saisi aujourd’hui la direction de Europe Service Déchets pour qu’elle accepte d’ouvrir les négociations sur les salaires. Il a demandé que soient rétablies « les conditions de dialogue qui permettront de trouver une sortie de crise qui soit à la fois satisfaisante pour les usagers comme pour les salariés ». Philippe Rio a également rappelé qu’il était de la responsabilité de l’entreprise ESD « de poursuivre le dialogue social fondement de notre démocratie et du pacte républicain ».

La CGT des Territoriaux a par ailleurs ouvert une caisse de grève en mairie au profit des grévistes de ESD. Ils seront également présents ce dimanche sur le marché de la Grande Borne pour poursuivre la collecte et faire vivre la solidarité.

Les commentaires sont tout autant mitigés :

Mais le pire est à venir :

Quand les éboueurs font grève, les orduriers sont indignés (Prévert)

Evry & Ris Orangis : entre silence et cassage assumé de grève

Evry (Valls sort de ce corps) souhaite bon courage aux futures bachelier-es mais pas aux grévistes qui sont à l’origine de « désagréments » !

A Ris Orangis, première commune de France a élire un maire, l’équipe municipale PS (élue à 48,5% des 53% de votant-es) assume tranquillement avoir demandé à la nouvelle communauté d’agglomération Grand Paris Sud de casser la grève au bout de seulement 3 jours :

Plus que jamais il faut soutenir la grève chez ESD rue du Pont de pierres à Wissous : versez à la caisse de grève, rendez leur visite, faites connaître les dernières nouvelles en publiant sur Paris Luttes Info !




Source: