Juin 10, 2021
Par Le Poing
306 visites


« Trop c’est trop » Ce jeudi midi, 500 psychologues se sont rassemblé.es devant la préfecture. Rejoignant une mobilisation nationale en réaction à différentes ordonnances et rapports du gouvernement qui modifient la profession.

Sous le couvert de réformes sociales, c’est la qualité du métier ainsi que du suivi qui se retrouvent mises à mal. En particulier le remboursement des consultations a mobilisé les professionnel.les libéraux.les, : dégradation des salaires, enfermement des méthodes de travail et nombre de consultations prédéfinies…Au lieu de mettre des moyens et valoriser les services publics surmenés, les charges vont retomber sur les psychologues libéraux qui vont voir leur profession « s’ubériser ». Dégradant par la suite le suivi psychologiques de personnes qui en ont plus besoin que jamais. Des mesures « déconnectées de la réalité du métier » qui se sont imposées dans concertation des professionnel.les, élus et syndicats. Le gouvernement prévoit également de créer un « ordre des psychologues » qui pourrait imposer ses directives à une profession encore autonome. Ordre qui semble au vu des mesures prises peu apte à amener du progrès . La logique managériale de l’Etat impose des quotas, méthodes et temps de travail à une profession humaine qui a besoin d’une liberté d’action. De quoi inquiéter quand les services psychologiques voient leurs demandes exploser.




Source: Lepoing.net