Mai 17, 2021
Par Le Poing
117 visites




Poste Rondelet de Montpellier (capture d’écran Google Maps)

Absence de primes, « réorganisations » constantes des services, suppressions de tournées et pertes de sens au travail : à la Poste, la colère monte. Une journée de mobilisation et de grève est prévue le 18 mai. Dans la région, des défilés sont organisés à Montpellier, Alès et Roujan.

Malgré un bénéfice de 2,1 milliards d’euros l’an dernier dans l’entreprise, la direction de la Poste ne semble pas pressée de verser à ses salariés la prime exceptionnelle de pouvoir achat censée compenser les sacrifices de cette dernière année. Les augmentations de salaires pour l’année 2020 ne dépassaient pas les 0,2%.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase. « Réorganisations » constantes des services, suppressions de tournées, précarisation du métier et perte de sens au travail minent depuis de nombreuses années le moral des employés.

D’où une unité syndicale particulièrement poussée, puisque les syndicats CGT, CFDT, SUD, FO, UNSA, CFTC sont de la partie depuis la mi-avril, sur le principe assez vague d’une participation au 1er mai et de temps forts de mobilisations pour la seconde quinzaine du mois. A relativiser, tout de même : seules les fédérations Sud PTT et CGT FAPT ont finalement appelé à la grève dans l’ensemble du pays. Les autres confédérations se contentent de laisser leurs syndicats de base agir à leur sauce.

Quoiqu’il en soit, plusieurs manifestations des postiers mobilisés sont prévues ce mardi 18 mai dans le l’Hérault et le Gard.

Sur Montpellier le départ en cortège se fera à 10h depuis la poste Rondelet. Les manifestants du biterrois et des hauts-cantons sont eux appelés à rejoindre Roujan, pour un départ à 11h de la poste. Les postiers d’Alès se donnent rendez-vous devant leur bureau de poste pour 10h30.




Source: Lepoing.net