Juin 12, 2016
Par La Rotative (Tours)
233 visites


Fichtre ! C’est l’hallali ! Voilà que les pandores municipaux réfléchissent à se mettre en grève… Et c’est la Nouvelle Répugnante qui nous l’apprend dans son édition numérique de ce samedi !

Bon sang, non contents de se mettre à réfléchir, les voilà qu’ils prennent conscience de l’absurdité d’un système dont ils sont les portes-flingues, enfin ont-ils compris que de taper allègrement sur les pauvres gens ne pouvait leur apporter que la détestation de la population ! Tout compte fait, peut-être ne sont-ils pas aussi mauvais que nous le pensions. Alors, remettent-ils en question l’impunité absurde qui est celle de leur branche ? Critiquent-ils la violence aveugle et disproportionnée de leurs collègues ? Est-ce pour dénoncer les pratiques dégueulasses de la BAC à Tours ?…

Non. C’était avoir trop d’espoir. Pourquoi ce mécontentement ?

Suite au refus de la municipalité d’accorder la nouvelle bonification indiciaire (NBI) à l’ensemble des policiers municipaux de la Ville.

Bigre, voilà qu’au lieu de faire le nécessaire pour intégrer les quartiers prioritaires [1] dans la ville à l’aide de financements publics (éducation, actions culturelles), il faudrait utiliser ce pognon pour les gardes-chiourmes qui y font la loi… Ou comment payer pour le bâton qui vient te battre.

Reste à voir si, comme nous, ils auront le droit aux coups, gazage et autres discours décrédibilisant.

Crédit photo : Damien Roué




Source: