Août 29, 2022
Par Campagne BDS France
220 visites

ACM

La Fondation Rabinovich oblige les cinéastes à nier la violence coloniale de l’Israël d’apartheid.

Date d’origine : 26/08/2022
Auteur : PACBI
Traduit par : J. Ch. pour BDS France

La plus grande coalition de la société civile palestinienne qui dirige le mouvement BDS mondial appelle l’Africa Creative Market (ACM) a abandonner son partenariat avec la Fondation Rabinovich complice.

La Fondation Rabinovich est profondément impliquée dans le blanchiment du régime d’apartheid d’Israël et du nettoyage ethnique inhérent à sa création, comme le montre son propre contrat avec les cinéastes. Sa censure coloniale nous rappelle la Commission de Contrôle des Publications de l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid, qui a essayé d’interrompre le flot d’informations susceptibles de révéler l’oppression raciste du régime des Blancs.

Les plus grandes organisations de défense des droits de l’homme – dont Amnesty International, Human Rights Watch et l’israélienne B’Tselem – ont désigné Israël en tant que régime d’apartheid. Appliquer des conditions politiques racistes à des projets cinématographiques afin de nier les réalités coloniales, comme le fait la Fondation Rabinovich, ne devrait pas avoir sa place dans une initiative créatrice tournée vers l’avenir telle quel’ACM.




Source: Bdsfrance.org