Depuis le 5 décembre 2019, la France connait un important mouvement social, et les grévistes restent majoritairement soutenus par la population. Parallèlement aux défilés, des actions ludiques, symboliques et médiatiques se multiplient. Nous, agents d’accueil, souhaitons le relais de ces actions, c’est pour cela que nous étions en grève le samedi 1er février et avons fermé les portes de l’Opéra

Les ouvreuses et ouvreurs de l’Opéra de Lyon ferment les portes ce soir !

Depuis le 5 décembre 2019, la France connait un important mouvement social, et les grévistes restent majoritairement soutenus par la population. Parallèlement aux défilés, des actions ludiques, symboliques et médiatiques se multiplient : jets de blouses, de robes d’avocats, de cartables et autres manifestations nocturnes au flambeau essaiment ces dernières semaines.

JPEG - 4.4 Mo

Dans le monde de la culture, la mobilisation est massive : Opéra de Rouen, Orchestre et chœur de Radio France, Ballet de l’Opéra de Paris, Ballet de Lorraine, Théâtre Nationale Populaire etc…

Solidaires, une majorité des salariés de l’Opéra de Lyon s’est portée gréviste lors de la représentation du 18 décembre 2019 et du 17 janvier 2020.

Nous, agents d’accueil, souhaitons prendre ce jour le relais de ces actions.

Parce que nous sommes parmi les plus précaires,

Parce que nous sommes jeunes et concernés directement par cette réforme,

Parce que nous sommes aux côtés des salariés de l’Opéra de Paris et de l’ensemble des grévistes, du monde de la culture comme des autres,

Aujourd’hui, samedi 1er février 2020,

A bientôt deux mois du début du mouvement,

Nous, salariés de cette grande maison, avons décidé, malgré notre amour pour l’Art et notre public, de nous porter grévistes.

JPEG - 3.4 Mo

Nous affirmons notre gratitude pour les grévistes mobilisé.e.s depuis décembre, notre regret des préjudices occasionné auprès du public, et exhortons toutes les personnes qui hésitent encore à rejoindre les actions de contestation

Les ouvreuses et ouvreurs en grève de l’Opéra de Lyon



Crédit photo : Samuel Mecklenburg


Article publié le 03 Fév 2020 sur Rebellyon.info