Avril 26, 2021
Par Yannis Youlountas
279 visites


Ces abrutis voulaient venir du 17 au 23 mai sur l’île pour y fêter le 80ème anniversaire de la grande opération aéroportée nazie !

.

À peine a-t-on appris la nouvelle dans l’île que le sang de tout le monde n’a fait qu’un tour ! Des milliers de personnes ont aussitôt essayé d’en savoir plus sur ce projet nauséabond, notamment les collectifs antifascistes de Chania et Héraklion.

.

Parmi les organisateurs du projet figuraient des allemands nostalgiques des paras nazis, mais aussi un flic grec (Paraskeva Kazas du bureau de police de Rafina), plusieurs fascistes notoires et une poignée d’Anglais de l’association européenne des parachutistes.

.

En quelques heures seulement, les organisateurs ont pris peur et le projet a été abandonné. Il faut dire qu’en Crète, les nazis n’ont pas passé de bonnes vacances à l’époque. Beaucoup des parachutistes avaient été accueillis à coup de fusils, de katsouna (le bâton de berger crétois) et de pierres. Durant les mois qui suivirent, les occupants connurent de fortes pertes et l’un des principaux généraux nazis, Heinrich Kreipe, fut même enlevé par la résistance. L’action se déroula près d’Anogia en Crète : le village natal du chanteur Nikos Xylouris où est organisé depuis un festival antifasciste chaque année.

.

Alors, pas question de laisser venir des nostalgiques de l’invasion de la Crète sous le flot des paras nazis !

.

Yannis Youlountas

.





Source: Blogyy.net