Global

|
,
,
,
,

Les militants anarchosyndicalistes et les membres des Mujeres libres – qui admiraient le prétendu succès soviétique dans l’élimination de la prostitution – plaidaient pour une réforme de la prostitution, bien entendu via la thérapie par le travail 96 . Federica Montseny, la ministre CNT de la Santé et de l’assistance publique, affirmait que la Révolution offrait aux prostituées la possibilité de « changer leur vie et de prendre part à la société des travailleurs. » Ce choix était certes ironique dans la (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article15738 -