Depuis 60 semaines, des milliers de personnes luttent en gilet jaune. Depuis plus d’un mois, à Toulouse comme ailleurs, de nombreux secteurs sont entrés en lutte contre la réforme des retraites (transports, éducation, santé, travail social, associations, universités, vielle, énergie, etc). En plus des journées de mobilisations nationales, des journées d’actions et de blocages, des syndiqué·es et non syndiqué·es s’organisent en assemblées, pour poursuivre la lutte et amplifier la grève.

Aux Minimes, il y a 3 ans, nous étions plusieurs à a voir participé à l’Assemblée des Minimes contre la Loi Travail. Après plus d’un an de Gilets Jaunes et en plein dans un mouvement social historique contre la réforme des retraites, nous avons l’envie de retenter l’expérience.

Parce que c’est souvent difficile de s’organiser loin des secteurs les plus mobilisés. Parce qu’on est parfois au chômage, dans des boulots précaires, ou encore isolé·es au taf’, alors faire grève seul·e peut sembler n’avoir aucun sens.

Pour poursuivre ce mouvement et enterrer ce projet de loi (et bien d’autres), nous souhaitons nous mettre en lien avec les lieux et les personnes en lutte, à partir de nos réalités, de chômeur·euses, travailleur·euses du privé et du public, précaires, en galères mais solidaires.

Pour tout cela, mais aussi pour discuter de ce que nous pourrions organiser à l’échelle de notre quartier, nous vous invitons à la plus belle première Assemblée de quartier.

Le mercredi 15 janver à 18h devant le Théâtre des Mazades


Article publié le 10 Jan 2020 sur Iaata.info