Alors que depuis le début de l’année en France 136 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint, que la garde des sceaux reconnait des dysfonctionnements dans la prise en charge des victimes, le groupe local EELV de Rennes participe et invite les femmes et les hommes à se retrouver le samedi 23 novembre pour marcher toutes et tous contre les violences sexistes et sexuelles.

Après le grenelle sur les violences conjugales en septembre dernier et les annonces anecdotiques du gouvernement, rien n’a changé. Pourtant les solutions sont connues de longue date pour que les violences cessent. Il faut soutenir et aider financièrement les associations et les militantes qui gèrent l’hébergement d’urgence des victimes, il faut former les forces de l’ordre à la réelle prise en compte de ces violences.
Alors soyons toutes et tous à Rennes, à 14 heures, place de la république pour dire non aux violences sexistes et sexuelles et réclamer des moyens à la hauteur de ce phénomène qui ne doit pas être une fatalité.


Article publié le 20 Nov 2019 sur Rennes-info.org