Avril 11, 2018
Par Rebellyon
13 visites


Depuis sa première édition en avril 2012, AOA Prod continue ses efforts afin de pérenniser et faire entrer Les Intergalactiques parmi les festivals reconnus du genre en France.

Bien qu’elle fasse appel à l’imaginaire, la science-fiction s’est toujours affirmée comme un reflet du monde dans lequel elle émerge, qu’il s’agisse des technologies sur lesquelles se fonde sa rêverie scientifique, ou des rapports humains qu’elle met en scène.

Aussi, il semble inévitable que la science-fiction ait quelque chose à dire sur la place des femmes dans nos sociétés.

En tant que production culturelle, elle constitue un observatoire saisissant de l’image du genre féminin dans la pop-culture : comment s’est-elle forgée ? Quels sont les invariants qui structurent nos imaginaires ? Lesquels souhaitons-nous déconstruire demain ?

En tant que création, ce genre spéculatif par excellence offre un angle de réflexion inédit pour le féminisme, et dessine de nouvelles perspectives critiques.

Depuis les années 70, une part non négligeable des œuvres de science-fiction explore la question du sexisme et de l’émancipation des femmes.

Des projections cauchemardesques dans le futur aux utopies qui inventent des communautés égalitaires, ces fictions alimentent en retour les travaux de chercheurs/chercheuses en sciences humaines, et nourrissent l’imagination du public, lui permettant de rêver d’autres mondes possibles.

Le festival des Intergalactiques 2018 aura à cœur de trouver son équilibre entre présent, futur, et bien entendu… pop-culture.

Affiche : Timothée Mathelin

Un florilège des tables rondes et activités proposées, parmi de nombreuses autres :

Samedi 21 de 14h à 19h : Salon du fanzine, de la sérigraphie et de la micro-édition, Pop culture et féminisme

Samedi 21 à 14h30« La représentation des femmes scientifiques dans la SF » avec Maria Galina, Sylvie Lainé, Alex Evans…

Samedi 21 à 20h15 : Double séance « Women Without Chains », Projection de ‘Born in chains« et de »La servante écarlate”. PAF : 7 euros

Dimanche 22 à 14h : « Qui écrit et pour qui », avec Luce Basseterre, Sylvie Lainé, Luvan, et Mélanie Fazi.

Dimanche 22 à 15h30 : « Utopie, dystopie, contre-utopie : Penser l’émancipation ou inverser le rapport de forces ? » avec Joelle Wintrebert, Alex Evans, Maria Galina…

Egalement un salon du livre, des tables de presse féminisme, militantisme et pop culture, le vide grenier du geek, des projections de courts et long métrage de SF

Toutes les infos sur http://www.intergalactiques.net/

_

Sauf indication contraire les événements sont gratuit, entrée libre.




Source: