Global

|
réflexion / analyse

Que le tyran soit un homme ou un groupe d’hommes, sa puissance est toujours empruntée. Le tyran est un fou qui sacrifie son humanité et celle d’autrui à la satisfaction de ses appétits. Mais la lutte de tous les appétits contre les siens ne saurait lui donner ce qu’il veut. Il faut qu’il trompe et affole d’autres hommes jusqu’à s’en faire des instruments et des instruments disciplinés. Sans servitude volontaire, peu de servitudes resteraient possibles et nulle vaste tyrannie. Les tyrans ne peuvent (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article20304 -