Vies brisées, carrières cassées, souffrance des familles, conséquences psychologiques, la liste des reproches des anciens salariés de GM&S à l’encontre des deux clients de leur usine est longue. Mi-octobre, ils ont obtenu l’invalidation du plan social ayant conduit à la liquidation de l’équipementier automobile et sa reprise en septembre 2017 par l’entreprise LSI. Cette semaine, ils sollicitent des compensations financières.

Par Indymedia Nantes,

Source: http://nantes.indymedia.org/articles/43479