Dans Le 18 brumaire de Louis Bonaparte, Marx entendait expliquer, à contrepied des pamphlets ad personam contre Napoléon III, comment les circonstances de la lutte des classes en France avaient permis à ce médiocre personnage de jouer le rôle de héros. Sans doute par l’étroitesse de ses vues, par ses petites phrases mesquines suant le mépris de classe, enfin par l’amateurisme insolite de son action politique, Macron prêterait à des analogies faciles avec « Napoléon Le Petit », tout comme les conditions de son élection avec le coup d’État du 18 brumaire. Mais le Second Empire a montré que dans certaines circonstances un homme médiocre pouvait faire jouer à l’État un grand rôle. Ce qu’il s’agit d’expliquer aujourd’hui, c’est au contraire comment les circonstances ont poussé un homme à prendre le pouvoir pour faire jouer à l’État un rôle aussi médiocre.