Les gestes barrières face au Coronapolice

  1. Je garde un œil sur la police : tout le monde a le droit de filmer les policiers dans l’exercice de leurs fonctions, c’est la loi. Je garde des traces (photos, vidéos, enregistrements, témoignages) des interpellations, des intimidations, des rackets policiers, des expulsions et de tous les abus des flics dont je suis témoin ou victime. Je peux les partager sur les réseaux sociaux avec le #coronapolice et #FilmerLaPolice, je peux utiliser l’application UVP, ou envoyer mon témoignage à [email protected]
  2. Je ne joue pas à la police : si je vois quelqu’un qui reste dehors, plutôt que d’alerter la police je me préoccupe de savoir comment il/elle va et si je peux l’aider.
  3. Je suis sensible et je sensibilise les autres aux conditions difficiles dans lesquelles certaines personnes vivent le confinement forcé.

Appel pour éviter la contagion

  • Si vous croisez un vendeur de rue, n’appelez pas le numéro indiqué par le gouvernement pour le signaler. Demandez lui s’il a besoin de quelque chose. S’il ne porte pas de masque, ne le blâmez pas, voyez si vous pouvez en obtenir un pour lui.

    Ne joue pas au flic.
  • Parfois, les virus se transforment, d’autres naissent. Si vous voyez que votre voisin présente des symptômes, ne l’espionnez pas pour voir s’il respecte bien les règles de protection. Demandez lui plutôt s’il a besoin de quelque chose.

    Ne joue pas au flic.
  • Si vous voyez des gens dans la rue, marcher dans votre quartier, ne soupçonnez pas le pire, n’appelez pas le 17. Peut-être qu’ils doivent travailler. Tout le monde n’a pas le privilège de s’enfermer à la maison avec le frigo plein.

    Ne joue pas au flic.
  • Si vous devez faire des courses, ne regardez pas mal ceux qui vous entourent de peur de vous infecter. Saluez les. Ayez une conversation. Ce ne sont pas vos ennemis.

    Ne joue pas au flic.
  • Si vous rencontrez quelqu’un qui vit dans la rue, ne traversez pas de l’autre côté par peur. Si vous le pouvez, quittez la maison avec de la nourriture, un masque supplémentaire, un peu d’eau dans une boîte et distribuez les.

    Ne joue pas au flic.

    Evitons la propagation du Coronapolice. C’est un virus qui risque de ne jamais disparaitre.

*********************************

Ressources en ligne sur la contestation des amendes : https://mars-infos.org/comment-contester-une-amende-pour-4952

Par ailleurs le Collectif Urgence Notre Police Assassine a lancé une application androïde pour filmer et archiver en direct les violences policières et c’est notamment relayé par la page https://twitter.com/obs_violences?lang=fr

L’AntiCoronaPolice


Article publié le 31 Mar 2020 sur Mars-infos.org