Août 11, 2021
Par Cerveaux Non Disponibles
375 visites


Cette notion de la liberté fondée avant tout sur l’individu porte même préjudice à ses défenseurs, qui souvent issu des classes moyennes, ne tirent pas particulièrement leur épingle du jeu d’un système du chacun pour soi qui au final les destine à avoir une place sociale de soumission juste un peu au dessus des plus pauvres et à ne récolter que des miettes.

Il y aurait plus à gagner à défendre une liberté qui pense aussi le monde et la communauté, plutôt qu’une liberté qui pensent l’individu par dessus tout. Ce qui est déjà l’apanage du néolibéralisme qui opprime 99% de la planète. Dessinant plutôt un monde à la Mad Max qu’un monde désirable.Combattre le pass sanitaire, en utilisant la notion de liberté, tout en se foutant du drame que vivent les populations les plus précaires en France et dans d’autres pays, en niant la catastrophe climatique en cours pour ne pas faire perdre des profits aux plus riches, c’est souiller la notion de liberté. C’est l’isoler dans un égoïsme petit bourgeois occidental. Ces gens là disent vouloir la disparition de l’état mais en réalité leur ennemi c’est l’état social, ils ne remettent jamais en question l’état policier. Ils ne voient pas (ou ne veulent pas voir) qu’ils défendent un ordre bourgeois : la surveillance de masse, les attaques contre le droit de manifester… n’entament pas leur liberté de petit bourgeois, et ils ne la combattent donc pas.

La liberté ne peut se vivre que si elle s’accompagne d’humanité, de solidarité et de résistance.




Source: Cerveauxnondisponibles.net