Novembre 11, 2020
Par Sans Nom
287 visites


[Lundi 9 novembre 2020 en plein confinement, les travaux préliminaires de décapages à l’emplacement de la future retenue d’eau de la station de La Féclaz, située sur la commune des Déserts, démarrent. Cette retenue de 25 000 m3 pour l’industrie du tourisme hivernal porté par le syndicat mixte des Stations des Bauges face à la baisse des chutes de neige, devrait alimenter vingt-sept canons à neige artificielle pour les pistes de ski (biathlon de compétition). Un projet de plusieurs millions d’euros contesté sur place depuis le début pour ses ravages environnementaux. Dans la nuit de lundi à mardi 10 novembre, le bulldozer est saboté, flexibles coupés et incendie partiel dans la cabine de l’engin de chantier…]

Les Déserts : un bulldozer vandalisé sur le site de la future retenue collinaire
Le Dauphiné, 10 novembre 2020 (extrait)

«Ils m’ont coupé tous les flexibles hydrauliques et ils ont mis le feu au plafond de ma cabine », témoigne Jérôme Mailland. Un acte de vandalisme survenu pendant la nuit à La Féclaz, sur le site de la future retenue collinaire. En préparation aux travaux de cette retenue d’eau programmés en avril, le décapage du terrain avait débuté la veille. Dès le départ, ce projet de lac artificiel de 25 000 m³, destiné à l’alimentation d’une installation de production de neige artificielle sur le domaine skiable de La Féclaz, a été une pomme de discorde.

Mardi matin, les gendarmes sont montés dans la station et ont procédé aux constatations d’usage. Une enquête a été ouverte mais à ce stade, aucun élément ne permet de relier les faits aux auteurs. En attendant, sur le site de la retenue, Jérôme Mailland va pouvoir reprendre le décapage : dès 9 h 30, son entreprise de travaux publics a fait acheminer un autre bulldozer.




Source: Sansnom.noblogs.org