Depuis le 18 décembre, bientôt deux mois, des dizaines de cheminots maliens ont lancé une action de grève de la faim. Pourquoi mettent-ils leur vie en jeu ? Pourquoi plusieurs d’entre eux sont morts ? Parce qu’ils sont privés de salaire par l’Etat malien depuis presqu’un an !


Communiqués de 2019

/
international,
syndicalisme,
MettreEnUne