Juin 6, 2019
Par La Rotative (Tours)
276 visites


À trop s’intéresser au discours public des dominants et des dominés, au détriment de leur discours « caché », par définition difficilement saisissable, on approche les situations de domination de manière trompeuse, et l’on risque de ne pas même apercevoir la résistance effectivement opposée par les subalternes. Il y a là un véritable défi épistémologique pour tous les analystes du monde social et des situations de domination. Derrière le masque de la subordination et l’écran du consensus et de l’apparente harmonie sociale couve ce que James C. Scott nomme « infra-politique des subalternes » : la politique souterraine, cachée, des dominés.

La séance de travail sera suivie d’un moment convivial : chacun est invité à apporter à boire et à manger.

Cette séance de travail s’inscrit dans le cadre du séminaire collectif de l’Université Populaire de Tours. Celui-ci est animé par les membres du collectif de l’UPT autour du thème de l’année en cours : « Résistances écologiques et culturelles : comment habiter le monde à l’ère de l’anthropocène ». Il s’agit d’une rencontre mensuelle se déroulant en soirée (de 20h00 à 23h00) introduite par un des membres du collectif qui soumet à discussion une interprétation ou une lecture de l’événement anthropocène. À travers ce séminaire collectif, il s’agit de constituer le socle d’une réflexion commune.

Lieu : Centre social Pluriel(le)s – 6 av. du Général De Gaulle, 37000 Tours, arrêt de tram : Liberté. Email : [email protected] Site web : www.universite-populaire-tours.fr https://www.facebook.com/Universite-Populaire-de-Tours-/




Source: Larotative.info