Septembre 1, 2021
Par Paris Luttes
150 visites


Le Marbré est un squat où nous tentons depuis septembre dernier de nous organiser politiquement de façon autonome contre les systèmes de domination qui contrôlent nos vies et dont nous ne voulons plus.

Après une année remplie en terme d’activités et d’événements, pimentée de quelques péripéties, il avait été décidé collectivement qu’il n’y aurait pas d’AG durant l’été vu que beaucoup de personnes partaient en vacances. Nous avons donc, depuis ce dimanche 29 août, repris les AG publiques du Marbré.

Les AG du Marbré c’est le moment où nous échangeons sur ce que nous voulons faire dans ce lieu, partageons et débattons toustes ensemble, proposons les activités/événements/ateliers publiques que nous souhaitons voir vivre dans ce lieu.

Il n’y a pas de “nous” défini, le Marbré est un lieu qui se veut autonome, anti-autoritaire et ouvert, toute personne venant pour la première fois à l’AG y ayant la même voix que les personnes participant.es.s régulièrement à l’AG. Collectivement, l’envie de l’assemblé depuis le début étant de réfléchir à comment éviter de tomber dans un certain consumérisme du lieu et que toute personne puisse s’inscrire dans la vie et l’organisation du Marbré.

Le Marbré subit depuis le début une procédure d’expulsion. Après le deuxième procès, dont le rendu a été délivré le 1er juin, la juge nous a accordé un délai de deux mois pour quitter les lieux, un délai de grâce de 3 mois, et l’accès à la trêve hivernale. Si nous interprétons les différents délais comme cumulable, nous pourrions donc penser que le Marbré pourrait tenir jusqu’en avril 2022. Mais l’huissier, lui, n’interprète pas le rendu de cette manière et n’estime pas que les délais sont cumulables, il nous a délivré avant les vacances un commandement de quitter les lieux qui prend effet au 23 septembre. Nous avons fait une demande auprès du JEX (juge de l’exécution) pour casser ce commandement de quitter les lieux, le jugement aura lieu le 5 octobre.

Quelque soit la date d’expulsion et ce qu’il pourra advenir, nous comptons bien continuer à faire vivre ce lieu et poursuivre ce que nous tentons de construire.

Les AG du Marbré, c’est tous les dimanche à 14H au 39, rue des communes à Montreuil ! Venez nombreux.ses !!

Le texte d’appel aux AG du Marbré :

Le Marbré s’est fait connaître suite à la visite des flics et du gestionnaire immobilier le 16 septembre 2020. Beaucoup de personnes ont répondu à l’appel à soutien ce jour-là et les suivants, et ça faisait trop plaisir. À la suite d’une ouverture collective et parce que nous souhaitons que ce lieu soit auto-organisé, les décisions seront prises dans une assemblée générale du lieu ouverte et régulière. Nous voulons lutter contre toute forme d’autorité et de hiérarchies formelles ou informelles, à l’extérieur comme à l’intérieur du lieu. Cela signifie pour nous combattre toutes les formes de domination et d’oppression.

Cette occupation repose sur un refus : celui de galérer et travailler pour se payer un loyer dans un bas-Montreuil en constante gentrification, que ce soit pour habiter ou pour s’organiser. Ce lieu s’inscrit dans une lutte contre la valorisation capitaliste du quartier, qui abouti toujours à éloigner les pauvres pour laisser place aux plus riches et à leur petit pré carré sans histoire. Ni pré carré, ni précarité !

Le Marbré se veut un lieu non-marchand. Des réflexions ont été entamées sur la pratique : fonctionner en prix libre, favoriser les moments de sociabilité sans consommation, …

Dans l’idée, un fonctionnement inclusif et rejoignable sera mis en place, où tout sera organisé et débattu à l’AG : que ce soit les activités politiques qui s’y tiendront, les travaux à faire sur le lieu, la défense juridique du squat, l’entretien, les événements, …

Toutes celleux à qui cette invitation parle sont les bienvenues. En pratique, cela se traduit par un mode d’organisation autonome, opposé à ce que proposent les partis, les syndicats et autres structures hiérarchiques ou institutionnelles.

Le but est de sortir d’une relation consommateur / prestataire de services au sein du lieu pour qu’il soit réappropriable. Le Marbré sera un espace pour faire vivre nos luttes.

Le lieu est composé d’une maison dédiée à l’habitation et d’un hangar pour les activités collectives. Surprise à l’ouverture : le hangar est recouvert d’une couche de 3cm de poussière et, sous la poussière, le marbre ! Le bâtiment est une ancienne marbrerie vidée de ses ouvriers et laissée à l’abandon, que nous souhaitons transformer en lieu de lutte contre les différentes formes d’exploitation. C’est donc devenu le « Marbré », moelleux comme le gâteau et solide comme la pierre. Celui qui dit en être le propriétaire, Raphaël Dary voudrait en faire de jolis appartements (ou lofts ?) à revendre. Le projet de Raphaël se marierait très bien avec les quelques nouvelles résidences cloisonnées pour jeunes familles de travailleurs dynamiques, les locaux d’entreprises, et les bars branchés avoisinants. Dans la tristesse gentrifiée du Bas-Montreuil, le Marbré débarque et pose sa détèr !

On encourage et soutiendra d’autres initiatives de ce genre ! Squat partout !

Contre tous les pouvoirs, révoltes et auto-organisation !

Venez aux Assemblées Générales publiques du Marbré tous les dimanches à 13h au 39 rue des deux communes à Montreuil.




Source: Paris-luttes.info