Avril 12, 2016
Par Montpellier Journal
85 visites


Le partenariat entre la société organisatrice et la ville qui accueillera le concours en décembre, a été officialisé le 17 mars. Montpellier journal a interrogé des conseillers municipaux sur l’image des femmes véhiculée par la manifestation. De son côté, Osez le féminisme, contrairement à son nom, n’ose pas grand chose. EELV réactif sur ce sujet dans d’autres villes, prouve une fois de plus sa vacuité à Montpellier, hors périodes électorales. Le NPA, lui, dénonce la constance des stéréotypes féminins. (1 740 mots)

par Lucie Lecherbonnier avec Jacques-Olivier Teyssier

 Sur la page Miss France du site de TF1 (copie d'écran)

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 6 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ? Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l’indépendance du site.

S'abonner

Lire aussi : Philippe Saurel n’est ni de gauche ni écologiste ni citoyen (en accès libre)




Source: