CommuniquĂ© de presse, occupation Ludwigstraße 71, 22 aoĂ»t 2020.

L’occupation de la Ludwigstraße 71 a survĂ©cu Ă  la premiĂšre nuit. Les militant-es sont toujours dans l’immeuble. Selon la LVZ, le propriĂ©taire devrait venir Ă  Leipzig mercredi et ĂȘtre prĂȘt Ă  parler aux militant-es. En attendant, la maison est sous surveillance policiĂšre.

« Nous serions heureu-ses que le propriĂ©taire nous contacte aussi directement Â», dĂ©clare Kaya de Leipzig Besetzen. Depuis le dĂ©but de l’occupation, le groupe a soulignĂ© sa volontĂ© de mener des nĂ©gociations sur un pied d’égalitĂ© et a prĂ©sentĂ© un concept d’utilisation.

« Nous attendons de la police qu’elle fasse preuve de retenue Â», convient Sasha, Ă©galement de Leipzig Besetzen. La veille, la prĂ©sence policiĂšre avait Ă©tĂ© renforcĂ©e dans les rues avoisinantes. Pendant ce temps, les policiers ont tentĂ© d’accĂ©der au bĂątiment par la Mariannenstraße. Pour ce faire, la police a bloquĂ© les portes d’entrĂ©e des immeubles rĂ©sidentiels adjacents lorsque les rĂ©sidents les quittaient. En outre, il y a eu des harcĂšlements de passant-es par des policiers.

Les militant-es remercient les habitant-es et les sympathisant-es qui sont venu-es leur témoigner leur solidarité.

Pendant toute la nuit, il y avait des gens devant la maison. En outre, il y avait des manifestations de solidarité dans le voisinage immédiat.

Leipzig Besetzen continue Ă  appeler les personnes intĂ©ressĂ©es et les supporters Ă  se faire leur propre idĂ©e sur place et Ă  rester dans la Ludwigstraße.

Luwi71 résiste!


Concept d’utilisation du Luwi 71

La maison de la Ludwigstraße 71 a Ă©tĂ© occupĂ©e le vendredi 21 aoĂ»t 2020. La maison doit devenir un lieu de vie et d’activitĂ©. L’occupation vise Ă©galement Ă  mettre l’accent sur les demandes de changement de prioritĂ©s dans les politiques de logement et de dĂ©veloppement urbain de Leipzig. Il y a Ă©galement des appels Ă  la criminalisation des utilisations vacantes ainsi qu’à l’arrĂȘt immĂ©diat de toutes les expulsions forcĂ©es. L’Est de Leipzig devient de plus en plus un lieu de gentrification. Les augmentations de loyer et les rĂ©novations de luxe entraĂźnent l’exclusion des personnes financiĂšrement dĂ©favorisĂ©es. L’Est, en particulier la zone autour de la Eisenbahnstraße, doit ĂȘtre prĂ©servĂ©e et dĂ©veloppĂ©e en tant que quartier attrayant et culturellement enrichissant.
La propriĂ©tĂ© est maintenant vacante depuis plus de dix ans et n’est pas utilisĂ©e. Nous considĂ©rons donc qu’elle est parfaitement adaptĂ©e Ă  notre activitĂ© culturelle et sociale. La maison se compose de trois Ă©tages et possĂšde un sous-sol. Les Ă©tages supĂ©rieurs sont Ă©quipĂ©s de deux appartements de plusieurs piĂšces chacun. Un jardin appartient Ă  la maison. Au rez-de-chaussĂ©e, il y aura un espace pour un cafĂ©/bar et un atelier autogĂ©rĂ©. Beaucoup d’espace pour l’échange quotidien avec des boissons fraĂźches ou chaudes pour tous. Dans l’atelier autogĂ©rĂ©, il y aura des outils et la possibilitĂ© de rĂ©parer des vĂ©los et d’autres choses ensemble et avec l’aide d’autres personnes. Les ateliers sont pour nous un lieu d’autonomisation et d’apprentissage en commun, auquel les gens ont accĂšs quels que soient leurs moyens financiers.

Nous voulons que la maison soit un espace non hiĂ©rarchique et solidaire, dont l’utilisation et l’administration sont autonomes et sous gestion indĂ©pendante. DĂšs que toutes les questions juridiques auront Ă©tĂ© clarifiĂ©es, nous nous occuperons de la maison. Le bĂątiment sera inspectĂ© et les dĂ©fauts Ă©ventuels seront corrigĂ©s pour assurer la sĂ©curitĂ©. Nous comptons principalement sur la solidaritĂ© et le bĂ©nĂ©volat, mais nous ferons Ă©galement appel Ă  du personnel qualifiĂ© si nĂ©cessaire. La participation de nombreuses personnes est importante pour nous. Nous nous considĂ©rons, ainsi que la maison, comme un projet ouvert dans lequel les contacts sociaux peuvent ĂȘtre maintenus, de nouvelles choses apprises et les gens peuvent s’entraider.
L’objectif est de parvenir Ă  une approche Ă©mancipatrice et solidaire pour tou-tes. La maison est pour nous et pour les futurs invitĂ©-es et rĂ©sidents un espace libre, dont nous avons un besoin urgent.

Dans tous les cas, nous sommes prĂȘt-es Ă  nĂ©gocier et serions heureu-ses de vous accueillir Ă  la Ludwigstraße 71. Nous appelons la ville de Leipzig Ă  rendre possible la construction de logements abordables. Il s’agit notamment de ne pas vendre les biens immobiliers appartenant Ă  la ville Ă  des investisseurs privĂ©s et de ramener les anciennes actions en propriĂ©tĂ© municipale. Le plafond du loyer devrait ĂȘtre encore rĂ©duit. En outre, les rĂ©sident-es doivent avoir leur mot Ă  dire sur l’évolution du marchĂ© du logement et sur le dĂ©veloppement futur de la ville. Les espaces ouverts non commerciaux existants doivent ĂȘtre prĂ©servĂ©s et ne doivent pas cĂ©der la place Ă  des parcs de remise en forme et de loisirs. Nous voulons que la ville de Leipzig soutienne notre projet et approuve le contrat d’utilisation de la Ludwigstrasse 71. Ce contrat est basĂ© sur le concept de Leipzig Besetzen.


Communiqué de presse, occupation, 21 août 2020.

Aujourd’hui, 21 aoĂ»t 2020, des militant-es de Leipzig ont occupĂ© la maison de la Ludwigstraße 71. AprĂšs qu’il y ait dĂ©jĂ  eu une fausse occupation dans le mĂȘme bĂątiment le 1er mai, cette fois nous sommes venu-es pour rester !
« Cette occupation a pour but de reconquĂ©rir l’espace public et de crĂ©er des espaces libres et non commerciaux et de mettre en Ă©vidence les vacances massives dans notre ville. Les loyers augmentent, l’espace vital se rarĂ©fie et la commercialisation de l’espace urbain progresse. Les effets de dĂ©placement et d’embourgeoisement, tels qu’ils ont Ă©tĂ© observĂ©s dans d’autres parties de Leipzig, comme les banlieues sud, Plagwitz et Connewitz, sont depuis longtemps une triste rĂ©alitĂ© dans l’est de Leipzig Â», explique Sasha, activiste* dans le groupe Leipzig Besetzen.
Aujourd’hui, l’espace urbain est avant tout un objet de spĂ©culation et de maximisation du profit. Le grand nombre de bĂątiments inutilisĂ©s depuis des annĂ©es, vacants ou en cours de rĂ©novation luxueuse le prouve. Ce fait fait fait partie intĂ©grante de la politique urbaine nĂ©o-libĂ©rale, qui accorde plus d’importance aux intĂ©rĂȘts des entrepreneurs comme le groupe CG, Vonovia ou Pears Global qu’aux besoins des personnes qui vivent rĂ©ellement dans la ville.
Kaya de Leipzig Besetzen ajoute : « L’expulsion de Syndikat le 7 aoĂ»t 2020 Ă  Berlin-Neukölln a Ă©galement montrĂ© que les intĂ©rĂȘts Ă©conomiques des sociĂ©tĂ©s Ă©crans sont plus importants que les structures de solidaritĂ© dans le quartier. Le gouvernement et la police se sont une fois de plus rendus complices d’investisseurs agressifs.
La ville de Leipzig a maintenant la possibilitĂ© de faire les choses diffĂ©remment et de se montrer ouverte Ă  une politique urbaine autonome et solidaire. Nous, les habitant-es de Lleipzig Besetzen, sommes toujours prĂȘt-es Ă  entamer des nĂ©gociations avec la ville et les propriĂ©taires et nous espĂ©rons que les relations se feront sur un pied d’égalitĂ©, sans flambĂ©es de violence. Comme base, nous prĂ©sentons dĂ©jĂ  Ă  la ville un concept d’utilisation, qui comprend entre autres la construction d’une salle de rĂ©union, d’un cafĂ©, d’un espace de vie ainsi que d’un jardin communautaire voisin, qui peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© par les garderies et les Ă©coles comme jardin scolaire.
En tant que projet politique, nous nous efforçons d’établir une coopĂ©ration solidaire avec le quartier et nous appelons donc toutes les parties intĂ©ressĂ©es Ă  soutenir l’occupation, Ă  s’impliquer et Ă  contribuer ainsi Ă  façonner l’offre d’emploi, le projet qui est crĂ©Ă©.
La campagne d’espaces ouverts Leipzig Besetzen s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale d’occupation. Comme pour nos ami-es Ă  Berlin et dans les autres villes, l’occupation se poursuivra jusqu’à ce qu’elle ne soit plus nĂ©cessaire.

Luwi71 résiste!

Leipzig Besetzen
leipzigbesetzen [at] riseup [point] net
https://squ.at/r/7tb0
https://leipzigbesetzen.noblogs.org/


Des groupes Ă  Leipzig: https://radar.squat.net/fr/groups/city/leipzig
Des événements à Leipzig: https://radar.squat.net/fr/events/city/Leipzig

Des groupes en Allemagne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/DE
Des événements en Allemagne: https://radar.squat.net/fr/events/country/DE


Communiqués publiés les 21 et 22 août 2020 par Leipzig Besetzen:
https://leipzigbesetzen.noblogs.org/post/2020/08/22/pressemitteilung-22-08-2020-besetzung-ludwigstrase-71/
https://leipzigbesetzen.noblogs.org/post/2020/08/21/nutzungskonzept-luwi-71/
https://leipzigbesetzen.noblogs.org/post/2020/08/21/pressemitteilung-besetzung-21-08-2020/


Article publié le 22 AoĂ»t 2020 sur Fr.squat.net