Dans la soirée du 5 septembre, nous avons organisé la manifestation « Unissons nos luttes – Pour un quartier solidaire » avec comme point de départ le Hildebrandpark à Connewitz.

Dans nos discours, nous avons parlé des expulsions à Connewitz et à Leipzig. Nous avons critiqué les nouveaux projets de construction, car ils ne sont plus abordables pour de nombreuses personnes ici et l’espace de vie se raréfie et devient plus cher. En conséquence, de nombreuses personnes qui vivent ici depuis des années doivent quitter le quartier. Les réseaux sociaux, les structures qui se sont développées au fil des ans et les cercles d’ami-es sont détruits.

Nous avons déclaré notre solidarité avec les squatters des dernières semaines à Leipzig, à la Ludwigstraße 71 et à la Bornaische Straße 34, et nous avons lu un message de solidarité pour les squatters de la LuWi qui ont été expulsé-es. Un discours a exprimé notre solidarité avec le mouvement Black Lives Matter dans les soi-disant États-Unis. Nous nous joignons à la campagne Free Them All, qui exige la libération de tou-tes les prisonnièr-es de la rébellion de George Floyd.

Sous le slogan « Fighting unites », nous avons diffusé un discours des antifascistes de Connewitz, qui sont touché-es par les perquisitions de maisons. Nous condamnons la criminalisation des structures de gauche à une époque où les cellules d’extrème droite sont armées et infiltrées dans l’appareil de sécurité allemand. Nous ne pouvons pas faire confiance à la police saxonne, qui vend nos vélos, maltraite nos jeunes ami-es ou expulse nos voisin-es de leurs appartements.

Vers 20h45, nous avons commencé par une impréssionnante manifestation partant du Hildebrandpark et passant par la Hildebrandstraße et la Dölitzer Straße. Selon nos estimations, entre 600 et 800 personnes ont participé à notre manifestation, ce qui montre que nos revendications sont entendues à Leipzig et à Connewitz.

Au cours de la manifestation, les participant-es ont allumé des feux d’artifice, ce qui était interdit par la police et nous l’avons également signalé depuis le fourgon haut-parleur.

Malheureusement, à l’angle de la Wolfgang-Heinze Straße/Meusdorfer Straße, une pierre a été jetée dans un appartement dont on sait qu’il est occupé.

Nous ne pouvons approuver que des personnes non impliquées soient exposées à un tel danger !

Nous pouvons comprendre la colère que suscitent les processus de répression dans notre quartier, mais nous ne pensons pas que les habitants de cette maison soient les principaux coupables d’un processus de développement plus complexe.

Bien que nous ayons essayé de calmer la manifestation et de mettre fin à notre itinéraire, la police a interrompu la manifestation à 21 heures et a ensuite commencé à attaquer et à arrêter les gens dans la Wolfgang-Heinze Strasse et les rues environnantes. Nous avons demandé à la police de rester calme afin qu’il n’y ait pas de blessés.

Nous avons convenu de faire sortir la voiture à haut-parleur de la zone.

C’est pourquoi nous ne pouvons pas faire de déclaration sur la suite de la soirée à cette heure.

Pour nous, il est incompréhensible que la police ait attaqué des groupes de personnes qui ont manifestement tenté d’échapper aux événements. La présence policière massive pendant la journée à Connewitz est également incompréhensible pour nous. Surtout après les événements de ces derniers jours, nous avons senti que la stratégie de la police était offensive et s’intensifiait.

Nous critiquons le scénario de menace, qui a été une fois de plus construit à l’avance. Il nous a semblé que la police cherchait offensivement une escalade, car elle disposait aujourd’hui des forces qui manquaient probablement ces derniers jours pour procéder à des arrestations et remplir ses quotas. Un comportement qui est malheureusement typique de la police allemande et dont la proportionnalité est très douteuse.

Un communiqué de presse plus détaillé suivra dans les prochains jours. Vous pouvez nous contacter via notre adresse électronique pour toute question complémentaire.

Nous souhaitons à toutes les personnes touchées par les violences policières et aux prisonnièr-es beaucoup de force.

En outre, nous appelons la presse à tenir compte du contexte général, à rester critique et objective et à ne pas réimprimer le communiqué de presse de la police comme c’est souvent le cas.

Le collectif Fight For Your Future, 05.09.2020 (22:00 hrs)


B34, Bornaische Strasse 34, Connewitz
https://b34.squat.net

Luwi71, Ludwigstraße 71, Leipzig
https://squ.at/r/7zej

Des groupes à Leipzig: https://radar.squat.net/fr/groups/city/leipzig
Des événements à Leipzig: https://radar.squat.net/fr/events/city/Leipzig

Des groupes en Allemagne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/DE
Des événements en Allemagne: https://radar.squat.net/fr/events/country/DE


Fight For Your Future, le 5 septembre 2020 https://fightforyourfuturele.noblogs.org/post/2020/09/05/vorlaeufige-pressemitteilung-zur-demonstration-am-05-09-2020-kaempfe-verbinden-fuer-eine-solidarische-nachbarinnenschaft-stand-05-09-2200-uhr/


Article publié le 07 Sep 2020 sur Fr.squat.net