Novembre 20, 2021
Par Attaque
229 visites


de.indymedia.org / vendredi 19 novembre 2021

Le 18 novembre 2021, du matériel de surveillance, qu’on peut probablement relier à une autorité étatique, a été découvert dans la voiture d’un ami. Il s’agit d’un appareil plus grand, avec une balise GPS de la société U-blox, ainsi que d’un appareil d’enregistrement audio, plus petit. Les appareils étaient cachés derrière un revêtement du plafonnier avant. Ils étaient reliés entre eux par un câble électrique et étaient alimentés par l’alimentation du plafonnier arrière. Pour ça, il a été utilisé un adaptateur en Y, apparemment adapté précisément à ce modèle de voiture. L’unité audio était reliée au microphone, déjà existant, du kit mains libres, qui se trouve derrière un cache au-dessus du rétroviseur. On ne sait pas si le kit mains libres fonctionnait encore, dans ces conditions.

Les deux unités étaient enveloppées de mousse et de ruban adhésif toilé [du « gaffer » ; NdAtt.], probablement pour ne pas faire de bruit lors des mouvements de la voiture. L’appareil plus grand dispose, entre autres, d’un récepteur GPS « U-blox MAX-M8 », d’un slot pour cartes, avec une carte microSD de 16 Go, d’une puce de téléphonie mobile « U-blox LISA-U230 » avec une carte SIM Telekom, ainsi que d’un module d’antenne tripolaire amovible. Sur le côté il y a le numéro de série « 2044 ID93 142 ». L’analyse de la carte SD laisse conclure que ce dispositif était actif au moins depuis début septembre, peut-être même depuis trois mois auparavant. On peut supposer que l’appareil réécrit des zéros sur les données de localisation, enregistrées temporairement, après leur envoi.

L’unité plus petite contient un convertisseur de tension, une batterie lithium-ion de 3,7 V et 550 mAh et un petit circuit imprimé. Les différentes pièces sont reliées par une gaine thermorétractable. Sur le petit circuit imprimé on trouve entre autres une carte microSD de 32 Go et l’antenne « NN01-104 » produite par l’entreprise Ignion (anciennement Fractus), conçue pour la bande de fréquence des 2,4 GHz et qui peut donc transmettre et recevoir des signaux Bluetooth ou WLAN. Il n’y a pas de téléphonie mobile, mais il est possible que des enregistrements audio aient été transmis par WLAN ou Bluetooth à l’appareil plus grand et envoyés par celui-ci, ou qu’ils aient été consultés, à une distance rapprochée, via WLAN ou Bluetooth.

La mise sur écoute de voitures est souvent partie de mesures de surveillance plus importantes. Dans d’autres cas, par le passé, la découverte de mesures de surveillance a souvent été suivie directement par des perquisitions. Soyez conscient.e.s que la surveillance peut nous toucher tou.te.s et lisez et apprenez à partir d’autres cas où des mesures de surveillance de la part de la police et des services secrets ont été mises en lumière :

– Une balise GPS à Leipzig en 2013 et une autre découverte peu après.
– Une balise GPS, dans le Schleswig-Holstein, en 2013
– Une caméra à Leipzig en 2014 et une autre découverte peu après
– Un émetteur GPS et un dispositif d’écoute dans une voiture, Athènes/Berlin, en 2020

Rangez vos appartements, vérifiez vos voitures et regardez soigneusement autour de vous ! Si vous aussi avez été surveillé.e.s, informez les autres personnes potentiellement concernées ! Ne participez pas au jeu des spéculations et ne parlez pas aux flics. Anna et Arthur gardent la bouche cousue !




Source: Attaque.noblogs.org