Inimaginable ! Une grande première ! Jamais vu cela à Reims ! 2 000 personnes environ dans une manif où quelques dizaines de vitrines sont brisées, une cabane en bois brûlée dans les promenades en cours de rénovation, …

Le Préfet a regretté que les casseurs, dont le nombre a augmenté au fil des heures (au final 100 BB et 100 GJ « extrêmes »), étaient comme des poissons dans l’eau au sein de cette manif. Hé oui, le slogan « tout le monde déteste les flics » y faisait la quasi-unanimitéé. Ce même préfet a nié qu’il y ait eu des blessés parmi les GJ et même l’utilisation de ces armes de guerre que sont les LBD.

12 interpellations dont 1 mineur. 8 ont vu leur garde à vue prolongée au-delà des 24 heures et, surprise, annoncée par le procureur, ces 8 personnes ont entre 19 et 70 ans et habitent tous dans la région.

4 personnes ont été condamnées lundi 20 mai par le tribunal correctionnel de Reims. Trois prévenus étaient jugés pour des violences et le quatrième pour des outrages. Jugées en comparution immédiate, deux d’entre elles écopent de 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, les deux autres de quatre mois de prison avec des peines aménagées.


Pour écouter l’émission :

Pour télécharger l’émission :

(ici)

A voir Le Chat Noir 51

Toutes les émissions de l’EGREGORE peuvent être rediffusées sur les ondes. La seule condition étant naturellement d »en indiquer la source. 🙂



Article publié le 21 Mai 2019 sur Oclibertaire.lautre.net