Novembre 23, 2020
Par Union Syndicale Solidaires
287 visites


L’EGALITE N’EST PAS UN CRIME !

Le 23 novembre 2020

Ce jeudi, 18 militant-es CGT de Monoprix passent en procĂšs suite Ă  leur assignation par la direction de l’enseigne. Cette derniĂšre veut faire cesser les manifestations organisĂ©es depuis le dĂ©confinement devant diffĂ©rents magasins pour exiger le versement Ă©galitaire de la prime Covid de 1.000 euros qui fait suite au premier confinement.

Revendiquer l’égalitĂ© n’est pas un crime et manifester devant sa propre entreprise un dĂ©lit ! L’action des camarades de la CGT est non seulement conforme Ă  la libertĂ© syndicale et de manifestation mais d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral et ne saurait donner lieu Ă  son interdiction. Aussi, notre FĂ©dĂ©ration SUD Commerce sera reprĂ©sentĂ©e au rassemblement prĂ©vu le 26 novembre prochain Ă  9 h 30 devant le Tribunal de Paris (M° Porte de Clichy).

Pour notre part, nous avons saisi les Prud’hommes d’un premier dossier en application de l’article L. 1132-1 du Code du travail qui interdit toute discrimination, y compris en matiĂšre de rĂ©munĂ©ration : en effet, nous estimons que, en prenant en compte la situation de famille, l’état de santĂ©, y compris du fait d’avoir contractĂ© le Covid, ou le handicap de membres de son personnel pour justifier du versement partiel de cette prime, la sociĂ©tĂ© Monoprix Exploitation a fait preuve de discrimination. L’audience de conciliation est prĂ©vue le 13 janvier 2021 Ă  13 h 30 au Conseil de Boulogne-Billancourt sis 7 rue Mahias (M° Boulogne Jean-JaurĂšs).

Fédération SUD Commerces et Services, 31 rue de la Grange aux Belles 75010 Paris.

TĂ©lĂ©phone : 07 64 62 92 23 / Mail : [email protected]

Pour nous suivre Facebook et Twitter

Documents à télécharger

Article publié le 23 novembre 2020




Source: Solidaires.org