Juin 10, 2022
Par Expansive
142 visites

Ce samedi le groupe “Le Duff”, au nom de son entreprise “Bridor”, installe un « lieu d’échange éphémère » dans la galerie commerciale Colombia de Rennes. À travers une propagande par casques de réalité virtuelle, l’entreprise compte proposer toujours plus d’emplois précaires et à la pérennité incertaine, en contradiction avec la situation du climat et du vivant.

Contre l’empire industriel multinational Le Duff, ce samedi à 11h au centre Colombia de Rennes, convergeons pour une alternative sociale, écologique, paysanne et artisanale !

Nous voulons parler conjointement des conditions sociales & des conditions écologiques de travail. Nous confrontons le secteur de la production économique, et les décisions politiques qui lui sont associées, quant à ses impacts environnementaux, sanitaires et sociaux.

Nous refusons les projets destructeurs, et nous soutenons à leur place des pratiques collectives résilientes, de soin à la terre et à l’eau.

“Pas d’emploi sur une planète morte” scande l’organisation Plus Jamais Ça, composée d’une trentaine d’associations et de syndicats. “Nous ne pouvons collectivement rester dans l’opposition, entretenue par beaucoup, entre la préservation de la planète et la création d’emplois.”

Déjà ce weekend un rassemblement s’est tenu sur le site prévu pour l’implantation d’une nouvelle usine du groupe LeDuff. L’absence de partage équitable des richesses & l’impact délétère sur l’eau ont vivement été décriées.

Firme géante de la restauration rapide et de la boulangerie industrielle, LeDuff rachète des chaînes un peu partout dans le monde, franchise ses enseignes (la Brioche dorée, le Fournil de Pierre, les pizzerias DelArte,..), annonce un chiffre d’affaires en 2019 de 2,05 milliards d’euros. Le patrimoine professionnel de Louis LeDuff, principal actionnaire du groupe du même nom et patron de 35 000 personnes, est passé de 0,23 milliards d’euros en 2009 à plus de 2 milliards d’euros en 2021.

Nous, précaires, paysan.es, habitant.es de terres menacées, partisan.es de la défense de la nature et des libertés humaines, nous refusons de laisser cette multinationale poursuivre ses opérations de propagande ! À l’heure où la précarité et le mal-être au travail explosent, où les gaz à effet de serre mettent en péril notre planète, où les guerres de l’eau s’intensifient, nous voulons promouvoir une société plus juste, débarrassée des modèles industriels qui exploitent les écosystèmes et les humains !

Rassemblons-nous samedi 11 juin à 11h dans le centre Colombia de Rennes autour du stand de Bridor, contre ce groupe et cette entreprise écocide, pour échanger sur nos possibilités d’autonomie locale, de paysannerie, de désertion et de résiliences autogérées. Contre les milliardaires et leurs empires, à nous de nous mettre en lien depuis la base pour construire ensemble les réseaux de la résistance, et de nous entraider pour ne plus avoir à travailler pour les exploiteurs qui détruisent nos terres !




Source: Expansive.info