Novembre 8, 2021
Par Expansive
360 visites


Au CRIDEV le jeudi 18 novembre de 18h30 à 21h00

Pour Malcom Ferdinand, les dégradations environnementales sont indissociables des rapports de domination raciale. Elles découlent de notre mode d’habiter la Terre, d’un sentiment de légitimité à se l’approprier. Au regard du passé, il nous revient de le réinventer.

« Je suis loin d’être le premier à mettre en évidence le lien entre les inégalités sociales et les dégradations environnementales : c’est l’objet de l’écologie sociale, de l’écologie politique, de l’écoféminisme… Mais l’angle que je propose, lier ces questions au legs raciste, reste peu travaillé (sauf par les mouvements de justice environnementale). Destruction de la nature et oppression sociale ont toujours été liées. Pourtant, dans l’appel à l’urgence climatique, on continue de voir des slogans dépourvus de pensée sociale. Cela permet à d’autres de s’approprier l’injonction environnementale et d’y donner une réponse technocratique : résoudre la pollution et le manque de ressources par la géo-ingénierie ou le marché carbone… »

Extrait de l’interview « Pour une écologie décoloniale » – Revue Projet

Dans le cadre du Festisol 2021, on vous propose une lecture collective de l’ouvrage de Malcolm Ferdinand au CRIDEV pour découvrir sa pensée, son travail et en discuter ensemble.

P.-S.

Le CRIDEV signifie aujourd’hui : « Centre de Ressources de d’Interpellation pour un monde sans rapports de domination ». L’association CRIDEV s’inscrit dans la démarche et le processus de l’éducation populaire « politique ».

Elle souhaite participer à sa petite échelle, à l’analyse des racines et des mécanismes (propres et imbriqués) des systèmes de domination. Le but est aussi de comprendre les conséquences concrètes du patriarcat*, du système colonial* / néocolonial* et du capitalisme*.

L’enjeu pour nous : dénoncer ces systèmes, les mettre en lumière, les faire dérailler, le tout en gardant notre juste place dans les luttes et en travaillant sur nos propres privilèges et/ou oppressions.

Se rendre au CRIDEV ?

Le local est ouvert : les mardis et jeudis après-midi de 14h à 17h, ainsi que le vendredi matin de 10h à 13h.

Le numéro de téléphone pour nous joindre : 02 99 30 27 20

Pour plus d’infos : http://blog.cridev.org/association-cridev-rennes/




Source: Expansive.info